POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


EI, (Etat Islamique) sur Twitter, a menacé le 1er dirigeant de ce réseau



Une étude sur les soutiens d’ISIS sur Internet


vendredi 6 mars 2015
par jaco


La guerre contre l’EI (Etat Islamique) prend toutes les formes qui permettent d’endiguer le premier Etat terrorise, proclamé par Abu-Bakr El-Baghadi. Construit sur les traces et prolongements de la grande manipulation de l’islamisme par la CIA et les monarchies arabes du Golf Arabique, le Califat du Daesh jouit de moult soutiens et nombreux djihadistes lui font allégeance et rejoignent ses et se mettent sous sa bannière.

Voir en ligne : Notre dossier : nos articles concernant Twitter et ceux où il est cité

Une étude vient d’être publiée sur l’usage de Twitter par cette nébuleuse criminelle que nombreux musulmans adoptent, par radicalisation de leur appartenance à une religion dévoyée. Elle s’est intéressée à l’ensemble des sites Web, des réseaux sociaux, forums et autres autres plateformes d’expression.

Cette nouvelle analyse a prospecté principalement les comptes Twitter qui soutiennent ISIS. Où elle a estimé qu’entre 46 000 et 70 000 inscrits ont exécuté des actions de propagande, entre septembre et décembre 2014, au service de cette entité étatique déjà opérationnelle.

Twitter s’est intéressé dernièrement aux contenus qui y sont diffusés par ce canal, pour soutenir l’Etat Islamique, et a désactivé quelques 1000 comptes identifiés en tant que tels. Apparemment la dernière menace du cofondateur, Jack Dorsey, est venue après qu’au moins 1 000 comptes de supporters ont été mis hors ligne dans les derniers mois.

C’est l’une des investigations les plus complètes, outre qu’elle est récente, qui s’est penchée sur le succès de la diffusion en ligne, du message du groupe islamo-terroriste. Commandée par Google Ideas au "Centre de la Brookings Institution de la politique au Moyen-Orient" qui l’a réalisée, elle reflète qu’il s’agit seulement d’une petite minorité, voire de quelques comptes TWITTER (entre 500 et 2000) mais qui sont hyperactifs.

isismap

Plus redoutable que son principal précurseur, Al-Qaïda, selon l’avis de nombreux experts, l’Etat islamique d’Irak et la Grande Syrie (ISIS) est plus qu’un réseau de cellules terroristes ou une milice : c’est presque une nation fondée par l’application de la Charia Islamique telle que l’islam, ou bien une lecture fanatique, l’institue réellement.

Voici le rapport de l’analyse en question, en langue anglaise.

A propos de GOOGLE-IDEAS

Des comptes Twitter du monde entier font l’apologie du Daesh, mais une certaine typologie qualifie bien ceux basés en Irak et en Syrie qui semblent travailler sur des sujets précis comme les recrutements. Ces militants qui sont dans les territoires contrôlés par ISIS, une moyenne d’environ 1000 adeptes sont actif sur chacune des zones syrienne et irakienne.

Selon cette étude, environ un cinquième des supporters de Daesh le font en anglais, qui est la langue principale lors de l’enregistrement et l’ouverture des comptes sur Twitter. Alors que le reste, les trois quarts, ont opté pour l’arabe. L’annulation de plusieurs comptes Twitters jugés au service du Daesh limite d’une manière ponctuelle son impact, puisque les activistes du Web reviennent et continuent de faire la même propagande.

Répondre à cet article