POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Chrétiens arrêtés en Arabie Saoudite



La monarchie ultra-réactionnaire et son double langage


mercredi 10 septembre 2014
par Rebel Kazimir


Arrêtés, vendredi 5 septembre, par la police de la vertu dans la maison d’un ressortissant indien en Arabie saoudite, quelque 28 personnes de confession chrétienne sont actuellement introuvables. C’est l’aile dure de la police de répression du vice, des islamistes du Wahhabisme qui les a fait disparaître. Plusieurs médias saoudiens ont indiqué que des chrétiens, des hommes et des femmes, ont été arrêtés.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite.

Le fait s’est déroulé vendredi 5 septembre dans la ville orientale de l’Arabie saoudite « Khafji ». Et leur situation actuelle est inconnue, selon les défenseurs des droits humains. Ces derniers ont été avertis par leurs proches qui les ont accueillis, dans leur domicile pour accomplir un moment de prière. Ils disent aussi que plusieurs bibles ont été confisquées.

L’Institut Hudson de Washington pour la liberté religieuse, s’intéresse à leur cas selon une déclaration à FoxNews.com, de sa directrice Nina Shea. Cette dernière, sollicitée pour leur venir en aide, a commenté aussi en l’occasion : « L’Arabie saoudite poursuit le nettoyage religieux qui a toujours été sa politique officielle… »

Ce n’est pas la première fois. World Evangelical Alliance a rapporté que 41 chrétiens ont été arrêtés à Noël 2012. Et en février 2013, 53 autres ont arrêtés par les sbires du régime islamiste rétrograde d’Arabie Saoudite. Il y a plus de 2 millions de travailleurs étrangers de confession chrétienne dans ce pays. Ils sont victimes d’une répression aveugle, alors qu’ils sont généralement pauvres et originaires de pays asiatiques et africains dont les gouvernements sont faibles devant la tyrannie des Ibn-Saoud.

L’ambassadeur américain à Riyad a été contacté par des membres du congrès et le Département d’Etat. Ils a été sollicité pour leur venir en aide. Nail Al-Jubeir, l’ambassadeur saoudien à Washington a été questionné par Fox-News, il dit ne rien savoir sur ces arrestations de chrétiens. Il a suggéré d’appeler le journal saoudien (anglophone) la « Gazett Arabie » qui a rapporté que des enfants figurent dans le groupe, ainsi que « l’Arabie nouvelles » (langue arabe), mentionnant lui des arrestations massives depuis début septembre.

Un article publié sur le site Web d’informations en langue arabe « Akhbar-24 » a aussi diffusé que des arrestations ont bien eu lieu, après que la police religieuse du royaume a découvert un aménagement d’église à domicile. L’article précise également que des écrits de la Bible ont été trouvés et des instruments de musique. Il a noté aussi que les arrêtés ont été conduits aux institutions juridictionnelles.

Aucune date d’audience n’a été fixée pour ces internés, le système judiciaire fondamentaliste est notoirement renommé comme opaque. Le secrétaire d’État John Kerry est en tournée dans la région et visitera l’Arabie saoudite pour rallier des appuis à la lutte contre l’organisation terroriste radicale « État islamique » qui sévit en Irak et en Syrie. Il n’est pas possible de savoir s’il cetera ces arrestations de chrétiens. Son porte-parole, Jen Pskai, dit ne pas être au courant de ces arrestations. Il a promis de se pencher sur ces cas.

L’Arabie saoudite a fait de grands efforts au cours des années pour redorer son image de défenseur de tolérance et de dialogue interreligieux.

La monarchie a financé un Centre international nommé : roi Abdullah basé à Vienne (Autriche) pour le dialogue interreligieux et interculturel. Néanmoins, les critiques font valoir que la police religieuse de l’Arabie saoudite islamiste continue à effacer toute trace du christianisme sur son territoire.

Le roi Abdallah a toujours donné des messages contradictoires à la communauté internationale sur la diversité religieuse, le terrorisme et les relations internationales.

Répondre à cet article