POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


MH17 abattu en Ukraine : infraction de fascistes à Kiev



Malaysia-Airlines, bourrage d’une pub que les clients n’évitent pas.


dimanche 20 juillet 2014
par jaco


L’Ukraine est un enjeu pour la Russie et même pour les BRICS qui viennent de se réunir et prendre des décisions ayant trait à l’ordre mondial. L’Ukraine est le plus grand grenier agricole d’Europe. Un second avion de Malaysia-Airlines y a été désintégré, lors d’un survol du pays le 16 juillet. La coïncidence et le complot reviennent pour cette compagnie de fret aérien qui est dans le marasme après avoir perdu, sans laisser de traces, le MH370.

Voir en ligne : Notre dossier : UKRAINE et Russie

Un avion civil se baladant dans cette région en guerre, rappelle que l’espace aérien était interdit lors de la crise libyenne et l’est maintenant pour la Syrie. L’appareil n’était pas averti, dans son plan de vol, des périls de traverser une zone non déclarée interdite. Avant l’escalade des tensions en Ukraine, entre 300 et 400 vols quotidiens traversaient les zones de cette région du Monde. Mais depuis avril dernier moins de 100 vols, selon des données recueillies par des médias américains.

Les débris du MH17 sont trop éparpillés par rapport à ce qui est dit, les corps humains ont été trouvés dans des champs dans un rayon de plus de 4 km et les premiers n’ont été récupérés qu’après 48 heures. Les journalistes qui ont accédé au terrain, pour les observer, disent que ces restes sont répandus sur des kilomètres. Seules les parties compactes et lourdes de l’avion avaient chuté verticalement d’aplomb, mais l’ensemble se trouve sur le territoire contrôlé par les rebelles qui aspirent à une scission de Kiev.

Une déflagration de l’appareil est écartée alors que les traces du projectile, qui l’est atteint selon les USA, ne sont pas encore là pour démontrer le contraire. De même que celles de traces d’une éventuelle bombe embarquée. Barack Obama a, après-coup, dit que c’est une frappe sol-air venant des zones ukrainiennes où se positionnent les pro-russes qui veulent créer la république du Donbass. Un procureur ukrainien vient de déclarer que les rebelles n’ont pas l’arme appelée Buk, un lanceur de missile téléguidé.

Les 2 boîtes noires du Boeing 777 qui transportait 298 passagers dont nombreux scientifiques sont partagées, une à Kiev et l’autre au Donbass. On ne pardonne pas à la Russie l’affaire de Crimée, et de vouloir encore désintégrer l’unité ukrainienne. C’est le genre de crime pouvant donner argument aux tentatives d’orienter les faits. Qui au sol disputent, dans l’hostilité guerrière, des pouvoirs politiques et des objectifs économiques.

La plus proche ville du site où sont tombés les fragments est Chakhtarsk : sur carte ci-haut, là où il est possible de les expertiser afin de les faire parler pour remonter aux auteurs de cette infraction qui prend la tournure d’un incident majeur dans l’Histoire qui se joue dans la région. Le conflit armé en cours entre séparatistes prorusses, qui ont refusé un cessez-le-feu ponctuel, et le gouvernement de Kiev rend les opérations d’enquête particulièrement complexes.

Le tir de missile, venu, selon les Etats-Unis, de la zone contrôlée par les rebelles s’annonce déjà difficile à établir. Alors que cela fait déjà 3 jours que l’incident a eus lieu, les recherches tâtonnent. La falsification des preuves est déjà en place pour incriminer la Russie. Sinon, comme conspiration avérée, son enquête sera infructueuse, puisque la Malaysia-Airlines nous a habitués aux mystères !

Nos articles sur le Vol MH370

MH370 : brevet de Freescale et d’associés chinois 3 avril 2014, par Rebel Kazimir

Le mystère de l’avion Malaysia Airlines, dans un complot ? 14 mars 2014, par Rebel Kazimir

Répondre à cet article