POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Des convois d’armes chimiques attaqués en Syrie



L’ONU dans une guerre civile qui la désintéresse !


samedi 1er mars 2014
par Azouz Benhocine


Dans son rapport mensuel au Conseil de sécurité de l’ONU sur la mission, conjointement menée avec l’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques) en République arabe syrienne, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a mis en exergue que des groupes extrémistes armés ont attaqué, à deux reprises, des convois transportant des produits chimiques de guerre pour le port de Lattaquié, d’où les produits toxiques devaient quitter le pays.

Voir en ligne : Notre dossier : guerre civile en SYRIE

Ces deux tentatives d’attaque d’un convoi syrien d’armes chimiques ont été faites pendant la journée du 27 Janvier, selon le rapport déposé, dernièrement le jeudi 27 février, au siège de l’ONU par la mission dépêché en Syrie.

Mensuellement les délégués de l’ONU présentent leur rapport et cette fois, ces assauts attribués aux « Djihadistes » sont pour la 1ère fois cités. La zone où les tentatives d’attaques ont été perpétrées n’a pas été divulguée.

Outre la mission onusienne qui n’arrive à travailler dans la totale insécurité. Les autorités syriennes ont également dit que les hostilités en cours, ont bloqué l’accès à deux sites de stockage d’armes chimiques, pendant le même mois du début de l’année 2014.

Cette information citant le rapport de la mission de l’ONU où il est fait mention des attaques visant les missions de l’organisation internationale par les islamo-terroristes opérant en Syrie, a été aussi diffusée par l’agence russe Iterfax et reprise par Reuters.

Ce rapport soulève par ailleurs que le programme de démantèlement de l’arsenal chimique syrien, est entré dans une phase critique. Si aucune entrave n’est signalée être du régime qui se fait désarmé de sa salle bombe atomique, conçue pour les tueries massives.

Les mercenaires de « l’Internationale Islamiste » tentent de s’emparer de ses redoutables armes chimiques.

Carte

Répondre à cet article