POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Le FBI anticipe avec les candidats aux attentats



Encore un islamiste aveuglé par le désir macabre


samedi 14 décembre 2013
par Damien Djamel Bouch’Raf


Aux Etats-Unis les 5 types de listes de personnes à surveiller comportent un million de noms, voire aussi toutes les autres indications qui sont actualisées au fur et à mesure du comportement du sujet. Les déplacements et autres informations permettent de prévenir les dérives, la question sécuritaire est soumise à la plus intransigeante rigueur.

Nous essayerons dans un prochain sujet de vous exposer les 5 listes de personnes pistées continuellement par les USA.


Voir en ligne : Notre dossier : le terrorisme et les Etats-Unis

Un travail de prévention est aussi mené en amont par le FBI, avant que l’acte ne soit commis. Mais des fois, il ne détecte pas les jeunes loups solitaires, comme fut le cas du Marathon. Où les deux jeunes et insoupçonnés frères tchétchènes sont passés à l’acte...

La police fédérale est ainsi autorisée de piéger les éventuels candidats qui ambitionnent de commettre un acte terroriste. Puisque l’intention existe chez le préposé lui-même, pour quoi ne faut-il pas le vérifier ? Et puis l’inculper, puisqu’il ne ratera pas son coup quand l’occasion se présentera.

Ainsi, des agents du FBI pénètrent les milieux susceptibles de concentrer des criminels, comme les islamistes, et se présentent en tant qu’éléments d’Al-Qaïda prêt à fournir, véhicules, explosifs et tous les autres moyens. L’intention présente chez les suspect, il est alors condamnable, tant qu’il ne reculera jamais.

Nous avons déjà rapporté par le passé, le cas d’Amine El-Khelifi, de 29 ans, vivant sans titre de séjour aux Etats-Unis, qui se croyait être recruté par Al-Qaïda sur le sol américain. C’était en Février 2012, les autorités ont arrêté ce marocain, près du Capitole des États-Unis, avec le même scénario. De proposition d’une bombe par les agents du FBI.

Un nouveau cas de « Djihadiste » vient d’être appréhendé. Un homme a été arrêté pour suspicion de complot d’attentat-suicide visant à faire sauter l’aéroport de Wichita, où il travaillait. Terry Lee Loewen, 58 ans, a été accusé d’avoir préparé une attaque suicide consistant à se faire exploser dans un terminal de cet aéroport, situé dans le Kansas.

Technicien en aéronautique, il vit dans la même ville de Wichita. Où il a été arrêté, alors qu’il s’apprêtait à utiliser sa carte magnétique afin de conduire un véhicule rempli d’explosifs jusqu’au tarmac de l’aéroport, et de se faire exploser avec sa charge. En fait, sa voiture ne contenait que des faux explosifs.

Infiltré par les agents du FBI qui se sont présentés comme membres de l’"AQAP", un groupe terroriste basé au Yémen. Celui qui a revendiqué la responsabilité de plusieurs actes terroristes contre les États-Unis, selon la plainte pénale. Et dont certains de ses chefs sont souvent les cibles des drones américains envoyés, sur le Yémen, depuis la 7ème flotte stationnée dans la région, l’Arabie Saoudite ou bien la Corne d’Afrique.

Les autorités judiciaires, traitant son affaire, ont déclaré que Loewen avait fait des déclarations, avant la tentative d’attentat. Il a laissé une lettre, datée du 11 Décembre 2013, pour un membre de la famille décrivant son intention de procéder à une opération martyre de l’islam.

Il était complètement résolu à commettre un acte de violence pour tuer autant de personnes que possible. Le suspect s’est chargé de lui-même à trouver le meilleur moment pour exécuter l’attaque, sur la base du nombre de voyeurs qui seraient d’embarquement sur le terminal, dit la plainte pénale.

Notons que l’Islam n’étant pas la seule inspiration du terrorisme aux USA. Début novembre de cette année, un homme a attaqué les travailleurs de sécurité à l’aéroport international de Los Angeles. Il a tué un agent de la « Transportation Security Administration » -TSA- et en a blessé deux autres, avant que la police le blesse aussi pour l’arrêter.

En Octobre, l’aéroport international de Jacksonville en Floride a été évacué pendant cinq heures après qu’un homme a fait une fausse alerte à la bombe. Un travailleur d’une entreprise de camionnage a été arrêté et accusé de menacer une femme, agent de la TSA qu’il avait une bombe dans un sac à dos.

Nous essayerons dans un prochain sujet de vous exposer les 5 listes de personnes pistées continuellement par les USA.

Répondre à cet article