POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Plan Prawer : expropriation sioniste et apartheid colonialiste

Plan Prawer : expropriation sioniste et apartheid colonialiste



L’injustice, l’humiliation et les déplacements : 70 000 Palestiniens éjectés de leur terre.


jeudi 5 décembre 2013
par Azouz Benhocine


Certainement c’est l’un des handicaps à la paix israélo-palestinienne, qu’est la spoliation colonialiste des autochtones de leurs terres. Le plan Prawer-Begin, qui, s’il est mis en œuvre entraînera la destruction de plus de 35 villages non reconnus dans Al-Naqab, communément appelé « le désert du Neguev ». Les êtres humains qui y vivent sont insidieusement considérés nomades, donc sans droit au sol. Et ces palestiniens délogés par la pseudo-idéologie du sionisme, sont traqués et persécutés...

La destruction des biens et l’expulsion forcée, ou bien la détention collective dans une prison à ciel ouvert telle que Gaza, de plus de 70 000 Bédouins palestiniens, tel est le projet Prawer (IN WIKIPEDIA). Déjà sans paroles, entrepris avec le silence des chancelleries diplomatiques internationales et des médias, c’est la plus grande opération d’expropriation de l’Histoire récente que subiront les Palestiniens.

Les décideurs du Monde et des instances comme l’ONU n’arrivent pas à trouver solution au conflit dit du « Proche-Orient », alors que les puissances, qui souvent se déclarent être toute la communauté internationale, sont en complicité avec cette colonisation aussi illégale que ségrégationniste. Cette spoliation est « le plus grand nettoyage ethnique » commis dans le Moyen-Orient depuis 1948. Et au détriment, encore une fois, des palestiniens.

Les annexions et le projet sioniste

Le Plan-Prawer est la dernière expansion imaginée et mise en branle par l’Etat hébreu, avec une promulgation récente datant de 2011. La Knesset l’a approuvée le 24 Juin 2013, dans le but de permettre la multiplication des colonies juives. Dans la pure tradition colonialiste, des textes de régularisation foncière, au détriment des indu-occupants des sols, seront émis, en vue de l’extension de l’occupation.

La procédure cynique de dépossession est des plus discriminatoires. Elle dépasse même l’apartheid, du fait qu’elle consiste à interdire aux seuls palestiniens de construire quoique ce soi au Néguev, contrairement aux colons israéliens. Refuser les moindres équipements du genre cabinet de toilette à 70 000 âmes, alors que le déferlement des colons ne fait que prendre de l’ampleur.

Anti-Plan-Prawer à Berlin Depuis samedi du 1er décembre plusieurs manifestations ont eu lieu partout dans le monde pour exiger la communauté internationale à se mobiliser pour arrêter ce plan. Une campagne internationale appelée « Arrêtez le plan Prawer », initiée par les palestiniens du Néghev, soutenus par des ONG des droits de l’homme, israéliens et palestiniens, et des mouvements progressistes, n’a pas été montrée dans les lourds médias des chaînes TV, entre autres outils de propagande…

Ces protestations n’ont pas été sponsorisées par les progressistes arabes aussi, qui sont en prise avec les mouvements réactionnaires et les tenants de la tradition confessionnelle. C’est une autre Histoire...

PAGE Facebook

Suivez sur Twitter-Populi-Scoop le Mouvement international #StopPrawerPlan #DayOfRage #StopPrawerCrime

Répondre à cet article