POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Syrie : catastrophique guerre civile pour les monuments



Le patrimoine culturel cible inévitable des belligérants


mercredi 6 novembre 2013
par N.E. Tatem


La crise syrienne clôturera l’année 2013 avec un peu plus de 100 000 victimes et plus de 2 millions de réfugiés à l’étranger et quelques 6 millions de déplacés. Les dégâts s’estiment à plusieurs milliards, dont le désastre des monuments saccagés lors de la guerre civile, dont certains prestigieux s’avèrent irréparables, est incalculable.

Voir en ligne : Notre dossier : guerre civile en SYRIE

Si le bilan des morts du conflit continue de monter, le patrimoine d’une richesse inestimable, ne pouvant échapper aux atteintes conséquentes du conflit dont l’épilogue semble relever du miracle désormais du fait son éloignement, est gravement détruit.

Le 19 août 2013, l’UNESCO a appelé les parties qui s’affontentent en Syrie à sauvegarder le patrimoine culturel du pays et de prendre toutes les mesures possibles pour éviter d’autres destructions, puisque les plus prestigieux ont été gravement touchés.

Il est établi que l’islamo-terrorisme nourrit une haine sans pareille aux [monuments historiques]. Tels furent nombreux cas partout où les hordes islamistes armées mènent leurs actions dévastatrices. Depuis l’Afghanistan Statues bouddhistes, jusqu’au Mali avec la destruction d’une école-mosquée à Tombouctou ou l’Egypte où sont menacées les pyramides, ce genre de cibles n’échappent guère aux criminels de la théocratie barbare qui détourne l’islam en projet politique.

Syrie Palmyre avant Syrie Palmyre après des frappes

L’un des sites frappé d’obus, alors qu’il est déjà en état de vestiges du fait de son âge, est celui de Palmyre. Il est situé à plus de 210km au Nord-Ouest de Damas, des frappes d’obus marquent ses murailles. Selon la bible la construction revient au roi Salomon et les archéologues lui attribuent une existence datant de 41 siècles avant J-C, soit plus de 6000 ans à ce jour.

Syrie Krak des chevaliers Syrie Ktak des chevaliers touché par une frappe

Le Krak des Chevaliers, ou Krak de l’Hospital ou bien Qal`at al-Hosn (La forteresse imprenable, en langue arabe) ou Hisn al-Akrād (forteresse des Kurdes) est un château fort médiéval datant de l’époque des croisades, des plus importants du Monde. Il est situé dans l’ouest de la Syrie, sur les derniers contreforts du jabal Ansariya. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il a servi pendant plus de 2 ans de refuge aux rebelles. L’armée de Bashar ne s’est pas donc empêchée de le frapper d’obus, le dernier bombardement date d’octobre 2013.

Syrie Souk d'Alep

Le souk médiéval d’Alep, classé aussi depuis 1986 par L’UNESCO dans le patrimoine mondial, est le plus grand marché couvert historique dans le monde. D’une longueur approximative de 13 kilomètres, la majeure partie de ce marché date du XIVe siècle. Il a été gravement brûlé et partiellement détruit dès que les combats ont commencé en Septembre 2012.

Syrie Mosquée Omar Syrie destruction du minaret de la mosquée Omar

La mosquée d’Omar, fondée au début du VIIIe siècle par le deuxième calife de l’islam, Omar, est l’une des plus anciennes mosquées du monde. Pendant les premiers jours de la guerre, il a servi comme un hôpital de campagne et un sanctuaire pour les manifestants. En 2013, son minaret a été détruit. Les deux parties allèguent que l’autre était responsable de sa destruction.

Syrie Mosquée Almoyed après destruction pendant guerre civile

Située dans la vieille ville d’Alep, la mosquée des Omeyyades est un autre des sites du patrimoine mondial de la Syrie. C’est aussi l’une des mosquées les plus anciennes et les plus importantes du monde. Le régime et les forces d’opposition se sont beaucoup battus pour le contrôle du bâtiment. Le minaret, qui a près de 1000 ans, a finalement été détruit début de l’année 2013. Les archéologues comparent son horrible dégradation, à une catastrophe qui toucherait l’acropole d’Athènes ou bien le Taj-Mahal d’Inde.

Vous aimez des articles dont les paragraphes sont tous illustrés, voici d’autres :
- De quelle sécurité l’Algérie a de vrais tracas ?
- Poches du terrorisme en Algérie, au centre et à l’Est modeste vigilance citoyenne