POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Algérie - subterfuge, le blogueur n’a jamais brocardé Bouteflika



Aloui A. a appelé au Djihad, le raïs n’est pas en légende de caricature


jeudi 24 octobre 2013
par jaco


Le double subterfuge utilisé par les islamo-terroristes algériens pour sauver le soldat-djihadiste Abdleghani Aloui est criard pour sa tartuferie. Cet agent se revendiquant de l’islamo-terrorisme n’a jamais caricaturé Boutef, et c’est ce qui a soulevé les soutiens aveugles qui l’aident à ne pas être jugé comme prêcheur du terrorisme qui met à mal le pays

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

A se demander pourquoi l’AFP, l’agence de presse française, a-t-elle amorcé, sans prendre soin de vérifier les maquillages de la vérité ? Le blogueur adhère à Al-Qaeda du Web, et comme l’AFP s’est fiée à ses avocats qui sont aussi renommés d’avoir été 1ers aux tribunaux à servir la malheur islamiste en Algérie !

Mais pas seulement l’agence d’informations françaises qui a été manipulée. Les associations des droits de l’Homme internationales, comme à leurs habitudes, soutiennent les islamo-terroristes en les présentant comme persécutés. C’est aussi le cas de nombreux médias algériens, cherchant surtout à commercialiser leurs contenus, font un « démocratisme » béat et quêtant des auditoires au mépris des visctimes...

Criminel au même pied d’égalité que Morsi, Benladen ou Belmokhtar et fasciste à l’égal des militants d’Aube Dorée en Grèce, Abdlghani Aloui prétend à la liberté d’expression. Or personne ne peut l’empêcher de relater, son opinion dans ce cas de citoyenneté, que l’emprisonnement. L’Algérie est au cœur du terrorisme international. 1 terroriste sur 7 qui agissent actuellement en Irak est algérien, au mali, c’était 1 sur 2 et en Syrie c’est 1 sur 10.

Le premier mensonge mis en exergue par la défense d’Abdelghani Aloui et les réseaux qui le défendent, est qu’il n’a jamais brocardé Boutef avec un quelconque dessin ou une caricature. Mettre au devant dessins au sujet de l’illégitime despote algérien, à qui colle une myriade d’affaires de corruption et un accaparement du pouvoir par une falsification de la constitution, sert à vérifier et soutenir son cas.

Or c’est là le subterfuge qui a justifié toute la rescousse dont a bénéficié cet algérien. Lui il se déclare ouvertement comme élément de l’islamo-terrorisme. Puisqu’aucun de ses photomontages, prétendant à la caricature satirique, n’a traité du président algérien, à se demander donc comment cet attribut a été avancé ?

La seconde tromperie consiste à le présenter comme un citoyen modèle et créatif. Or la médiocrité avec laquelle ses piètres images tentent de coller à l’actualité, relève plus du niveau le plus bas du plagiaire et des « Hoax » (les fausses infos du Web). Tandis que la vidéo que nous avons les 1ers découverte et diffusée ne mérite aucun commentaire, tellement elle est parlante.

Une pétition demandant la relaxation de ce jeune algérien totalise 475 signatures, au bout de 4 semaines. Ce qui explique certainement qu’une majorité d’Algériens refusent l’islamisme qui est à l’origine du terrorisme, tant pour les idées, les soutiens et les chairs à canon : les« Djihadistes ».

Légende du Tableau

Cliquer le nom de la ville pour consulter les noms des signataires

Les paraphes se répartissent ainsi

Ville Nb signatures taux en %
- Alger - 67 - 24,91
- Paris - 24 - 8,91
- Bejaïa - 11 - 4,09
- Oran - 11 - 4,09
- Tizi-Ouzou - 7 - 2,06
- Marseille - 7 - 2,06
- Autres villes - 142 - 52,788

1ère partie : La justice algérienne et les défenseurs de l’extrémisme !

2è Partie : Algérie : les charognards du terrorisme de la décennie noire