POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Pakistan : là où l’islam des ténèbres exclut les femmes

Pakistan : là où l’islam des ténèbres exclut les femmes



Les musulmans emportés dans des traditions décadentes


mercredi 28 août 2013
par Rebel Kazimir


Si les malheurs de la majorité des peuples musulmans ne cessent pas de projeter l’image à la fois risée et anomalie d’un Monde accédant de plein pied au 3ème millénaire, ils alimenteront davantage l’islamophobie. Qu’on dise, ce n’est pas la religion mais ses adeptes, que font donc les meilleurs de ces derniers, à la passivité insoutenable, pour la cohésion et la bonne présentation ?

Oui que font les journalistes, les sociologues, les théologiens, les leaders politiques et tous les responsables des peuples entraînés dans les dégradations insupportables aux peuples dont ils relèvent ? Si les inégalités sont criardes dans les pays à majorité musulmane, le Pakistan par sa grandeur recèle aussi toutes les injustices possibles et imaginables que l’islam politique génère...

Dans tous les cas frustrants, les auteurs de bonnes réactions sont assassinés. Et ceux qui colportent toutes les malfaisantes actions islamistes, ils continueront encore de berner les sociétés pour les ajuster aux décadences propulsant les calamités. Telles sont les mises en échec des résistances et sans incandescences de leurs luttes.

Certaines malfaisantes opérations, en terres brimées par cet islam politisé et faussement apparenté aux traditions, restent inconnues. Tellement nombreuses et situées dans ces lointaines géographies oubliées des droits humains et des regards qui pilotent adroitement les esprits, elles sont relatées pour écorner plus ce qui est déjà vecteur des haines.

Fausse tradition imposée aux populations par l’islamisme, elle interdit l’éducation et le vote des femmes

Un des tableaux de l’inconscience maléfique que dégage cet islam intégriste, émane encore cette autre fois du Pakistan. Un des plus peuplés et vastes pays musulmans du Monde, où la fillette Malala lutte de toutes ses forces pour l’éducation de ses semblables, offre encore cette angoisse irréparable.

Femmes sous fascisme islamistes Elle formule l’image d’un islam qui donne le tournis, et qu’un blogueur tente d’exposer au reste des humains. Elle est sur Twitter, sous le « hashtag » : PakVotes. Les femmes sont interdites de voter dans plusieurs régions du Pakistan à l’occasion des élections partielles qui se tiennent actuellement. 41 sièges nationaux et provinciaux à pourvoir dans l’Assemblée du pays, se disputent dans quatre des provinces et à Islamabad.

Voici son exposé, dans ce lien. Des femmes interdites de voter lors d’élections partielles dans certaines régions du Pakistan. Rien qu’à lire un tel message d’un citoyen pakistanais, on est poussé à reprendre une rhétorique de révolte.

Si le terrorisme d’Al Qaeda et des autres monstres qui portent atteintes aux libertés ne sont pas anéantis en terre d’Islam, ils s’attaqueront aux restes des humains sous prétexte d’anti-impérialisme et autres djihads… Alors si les musulmans désirent vivre en paix avec les autres humains, se mobilisent-ils pour cela ?

L’un des clivages le plus intériorisé dans certaines contrées du monde arabe, puisque c’est cette région et cette population qui portent le gros des difficultés d’une dynamique autodestructrice, est celle de l’instabilité. Déplacé du Maghreb, avec l’Algérie des années 90 et après, la catégorie du terrorisme a changé de nature.

Présentée en litiges entre sunnites et chiites, la situation d’Irak et de Syrie qui risque aussi d’éclater au Liban, est celle dont les protagonistes des violences offrent l’image de la radicalité la plus suicidaire des communautarismes. Mais tellement les versions des confrontations sont innombrables, les territoires et musulmans ont chacun leurs spécificités dépendant…