POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La politique tunisienne en filigrane !



Le courage politique socle de l’ouverture pour l’alternance.


mardi 27 août 2013


Tout cela, c’est l’œuvre de la politique machiavélique. C’est le rouleau compresseur de la vanité et de l’égoïsme de cette poignée de têtes dures qui voulaient à tout prix s’emparer du pouvoir et gouverner un peuple qui n’a pour devise rien que la résignation, la passivité et l’inertie… Regardez ces pontes islamistes (en Egypte) qui ont réussi –grâce à des promesses d’un au-delà paradisiaque- à convaincre des milliers de jeunes à s’offrir en offrande sur l’autel de leurs ambitions morbides, inhumaines et barbares. C’est la politique pétrie de vanité, d’ambition et de félonie ! De tout temps, les dictateurs ont fait des ravages dans l’humanité plus que les séismes naturels. Et les dictateurs à idéologie politique sont aussi pires que les dictateurs à idéologie islamique. Tous les deux ont décidé d’un commun accord de livrer bataille au peuple arabe pour le martyriser et le réduire en une loque impuissante et exsangue.

Voir en ligne : TOUS Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

Les pauvres de la Tunisie. (tous nos articles sur la Tunisie)

Non, on est déjà dépassé par le temps, impossible désormais de rejoindre cette masse de pauvres et de déshérités pour les arracher à l’emprise incoercible des « nahdaouis ». Les bombarder par des promesses alléchantes qui n’aboutiront pas, car ils ont besoin de se nourrir et nourrir leurs proches… Chose que l’on ne peut pas leur assurer dans les circonstances immédiates. Alors les pauvres, les démunis resteront pauvres, assoiffés des déclamations prêchés par des tarés et des imposteurs sempiternellement agglutinés à la sparterie et aux murs des mosquées, seuls biens auxquels ils croyaient avec une fermeté inébranlable. Donc toute tentative de vouloir les en tirer, serait à coup sûr vouée à l’échec…

Ennahdha hermétique, mène au pourrissement !

Avec Ennahdha, vous ne sortirez jamais de la crise actuelle. Au contraire, vous aurez le malheur de vous y enliser davantage. Ennahdha, ramassis de têtes dures et coriaces, analphabètes et hermétiques, ne vous permettra pas de voir le jour dans cette situation qui ne fait qu’empirer chaque seconde qui passe. Car plus ils lambinent, plus ils se complaisent dans des atermoiements sans fin. Plus elle gagne le temps en restant autant qui lui plaira au pouvoir, pour pressurer et gruger le peuple à leur aise, Ennahdha, pire que les Frères Musulmans dont elle est issu, est un monstre qui est prêt à dévorer le pays en pratiquant ignominieusement la politique de la « terre brûlée ». Or, sa devise est brandie est : « sans moi, le déluge ! »

Une agression gratuite !

Un artiste qui n’a pas de chance d’être connu à une grande échelle, sous l’empire du désespoir, s’en est pris au ministre, qui par ailleurs reste calme, bonasse et plein de bonhomie et de civisme… Ce prétendu artiste ne doit pas appartenir au monde des vrais, il doit faire partie de la racaille des artistes et à la lie des artistes sans foi ni loi… Or, Je m’insurge contre un tel comportement indigne et malhonnête. L’agresseur doit être châtié. Pas de clémence pour les gredins ! Voilà tout.

Un amant malchanceux

Il semble qu’il n’a pas de chance, ce pauvre amant. Quelques moments de bonheur vont lui coûter cher. Un foyer disloqué, des poursuites judiciaires interminables,une fortune peut-être détruite. Il n’a pas prévu tout cela. Je compatis à ses malheurs. L’amour n’est pas gratis. Il faut payer pour l’avoir et ce n’est pas en monnaie de singe mais en sang. C’est vrai,même le violeur quand il possède de force une femme, il ne pense ni à la prison ni à la mort, il pense seulement à l’instant de bonheur physique qu’il arrache à la monotonie de la vie…

Un nouveau bâtard politique voit le jour.

Désormais,créer un parti politique, c’est devenu un jeu d’enfants… ! Un nombre impressionnant de partis en Tunisie ne sont pas parvenus à voir clair dans la situation politique chaotique qui écumait le pays…et voilà qu’un nouveau-né venait cahin-caha d’être enfanté par des têtes stériles, des têtes qui n’ont, à mon sens, qu’un seul objectif, c’est de remplir la scène par davantage de grabuge et de criailleries ineptes. Un nouveau rejeton de la gabegie, de l’anarchie et de l’imposture, tout simplement pour remplir à tous crins la scène médiatique davantage de baratins et de boniments dont on est déjà saturé jusqu’à la satiété…Le pays est en train de basculer dans l’abîme de l’inconnu alors que quelques membres de l’ANC se préoccupaient d’affiner et d’enjoliver leurs images pour être mis sur le pavois, le pavois de l’impayable, de la turpitude et de la honte. C’est pour quand allait-on tordre le cou à cette farce pourrissante.

Quand les peuples fuient leurs terres…

C’est toujours les peuples qui paient avec leur sang les pots cassés. Pendant que des politiciens tarés se chamaillent inlassablement pour leurs prérogatives et privilèges divers, des peuples à leurs risques et périls s’embarquent ailleurs à la recherche des cieux plus cléments…aspirant à l’eldorado européen qu’ils ne peuvent atteindre qu’au prix d’une mort certaine. Tant en Afrique que déchiraient des conflits tribaux et politiques, que dans les pays arabes où l’anarchie sociale, le chaos politique avaient déjà provoqué la fuite de la population active au-delà des frontières, la situation générale est plus que déplorable. C’est un cataclysme universel que rien ne peut arrêter à court ou même à long terme.

Négocier avec un ignorant têtu, c’est vous donner le vertige.

Souvent,il est quasiment difficile sinon extrêmement pénible de parlementer,de discuter et de négocier avec un type ignare, un type qui manque de bon sens et de culture. En revanche, un homme instruit, cultivé, ouvert et franchement conciliant… humaniste et pacifiste. C’est un homme avec qui l’on peut parler et avec lequel on peut facilement trouver un compromis adéquat, susceptible de nous faire oublier nos divergences et nos conflits idéologiques ou intellectuels, de quelle que étendue qu’ils soient.

BCE et facebook

Ce compte est-il vraiment authentique ? Ce compte appartient-il à notre BCE ? J’en doute fort, cela est sujet à caution. Ce doit être l’œuvre d’un fan attaché à l’esprit et au caractère héroïque de cet homme de valeur !je refuse de croire que BCE, avec son poids politique et moral dans le pays,puisse s’intéresser à ce monde virtuel qui est Facebook. A-t-il le temps pour le faire,lui qu’on cherche partout et qu’on ne trouve nulle part. Facebook, c’est fait pour les désœuvrés, qui broient du noir à longueur de journée, et que le spleen dévore continuellement…

Ennahda aura-t-il enfin le courage pour céder le pouvoir ?

Ennahdha est-il déboulonnable dans les circonstances actuelles ? Des hommes de ennanhda se cramponnent au pouvoir comme à une bouée de sauvetage..Ils ne sont pas prêts à céder une seule parcelle du pouvoir et ils vont continuer à persister dans leur entêtement jusqu’au jour où la masse du peuple, écœurée, agacée par la présence nocive de ce parti islamiste,descendra dans la rue pour réclamer son départ par la force… Or, un comportement pacifiste, sage et pondéré ne répondra pas aux exigences du moment,qui en appellent cependant au recours à une solution radicale pour crever l’abcès une fois pour toutes… Car avec les islamistes,la voix de la raison,les intérêts du pays, le bien-être du peuple,n’ont pas de place dans leurs mentalités rétrogrades et décadentes…

Dr Mohamed Sellam

msellam83@yahoo.com

Portfolio