POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Tunisienne



Objet : Demande d’assistance pour la récupération de mes salaires bloqués depuis bientôt vingt ans en Irak.


jeudi 14 mars 2013


Professeur d’Université, ayant enseigné à l’Université Al-mustansariya (IRAK) durant les années universitaires 1990-1991/1991-1992. A l’issue de cette dernière année, j’ai été contraint de quitter l’Irak à la suite du déclenchement de la guerre du Golfe, que j’ai d’ailleurs vécue personnellement et dont j’ai souffert énormément…

Objet : Demande d’assistance pour la récupération de mes salaires bloqués depuis bientôt vingt ans en Irak.


Voir en ligne : TOUS Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

Or,durant ces deux années de travail et de sacrifice,je déposais au terme de chaque mois une partie de mes émoluments à la Banque Rafidaine ,située à l’ avenue de Palestine, à Bagdad,dans l’espoir de récupérer le tout à la fin de ma mission.

Mais, le jour de mon départ définitif de l’Irak, la Banque n’a pas pu honorer ses engagements, sous prétexte que l’embargo sur les avoirs irakiens à l’étranger décidés par l’ON au lendemain de la guerre du Golfe, ne lui permettra plus de procéder aux opérations de transfert…

Et depuis mon retour en Tunisie, précisement vers la fin de l’année 1992,je me suis mis à attendre des informations de la dite Banque au sujet du rapatriement de mes économies vers mon pays d’origine…

Mais rien n’est arrivé jusqu’à ce jour !

Ainsi,comme vous le voyez, Monsieur le Président, c’est depuis plus de vingt ans que j’attends la récupération de mes salaires bloqués à la Banque Rafidaine en Irak.

J’ai écrit plusieurs lettres à la Banque Centrale irakienne… J’ai même fait des démarches assidues auprès de notre Ministère des Affaires Etrangères. Mais je n’ai reçu que des promesses ..rien que des promesses. Et rien qui puisse me soulager du poids de cette longue attente qui me tourmente depuis environ plus de vingt ans.

Accablé par l’âge et déjà au terme de ma carrière,je me trouve dans la nécessité de récupérer mes économies pour pouvoir faire face aux exigences actuelles de la vie.. Ayant épuisé tous les moyens disponibles pour mettre fin à mon calvaire,je n’ai plus que vous,Monsieur le Président, pour m’ouvrir les portes de l’espoir en me prêtant main-forte en vue de rentrer en possession de mes économies

Fait à Sfax le 14/03/2013

Prof .MOHAMED SELLAM

CN 1289124

Rte de Sidi Mansour km9

3061 SFAX

Tél. 74 272 701/

Mobile :096 068585

msellam83@yahoo.com

JPG - 62.4 ko