POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Julian Assange candidat sénatorial.



Web-journaliste, avide et épris de vérité, sur la voie politique


jeudi 14 février 2013
par jaco


WikiLeaks est une organisation de Web-Journalistes et son travail est connu dans le monde entier. Son fondateur, Julian Assange a déposé son dossier pour briguer un siège au sénat australien, son pays. L’information a été rapportée par le site d’informations "THE AGE" qui précise que cette candidature est faite sous les couleurs d’un nouveau parti ayant aussi le nom de "Wikileaks".

Voir en ligne : Notre dossier : Wikileaks

"The Age" donne aussi des détails juridiques concernant ce projet. Puisque les australiens vivants à l’étranger peuvent s’inscrire pour voter, et par conséquent ils ont droit aussi de se présenter aux élections, y compris pour le sénat. La loi indique : s’ils ont quitté l’Australie au cours des trois dernières années et ont l’intention de revenir dans les six ans de leur date de départ.

Cette démarche a été annoncée lors de sa dernière apparition sur le balcon de l’ambassadeur de l’Equateur à Londres. Mais elle n’a pas été prise au sérieux, d’autant que les formalités étaient aussi inconnues. Ce sont des militants de Wikileaks, ses amis et ses parents qui ont remis, le mercredi 13 février, les documents à la Commission électorale australienne à Melbourne.

Julian est un ancien hacker (pirate informatique) qui s’est consacré au Web-Journalisme. Il est traqué par la justice des Etats-Unis, pour la grave accusation d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Il avait livré, via Internet et son outil "Wikileaks" plus d’un demi-million de câbles qui ont révélé le comportement, dédaigneux et manipulateur, des services secrets américains et de leur appareils diplomatiques, avec leurs partenaires de part le Monde.

Puis une poursuite émanant de la justice suédoise, lui reprochant un pathétique et inexplicable double-viols, l’a obligé de se réfugier auprès l’ambassade équatorienne à Londres. La Suède et le Royaume-Uni disposent d’une convention en matière d’extradition de prisonniers, et il est exposé donc de se retrouver entre les mains de la justice américaine qui compte le punir. Le risque d’être livré par la Suède est probable.

Plusieurs de ses partenaires américains, dont Bradley Maning et Jeremy Hammond, avec qui il avait rendu public plusieurs sujets ahurissants concernant les USA. Parmi lesquels, les grosses bavures de la présence de la soldatesque américaine en Afghanistan, croupissent dans les prisons des USA.

Les élections pour le Sénat australiens auront lieu le le 14 septembre et se termineront au niveau fédéral en décembre. Selon The Age, Assange a une bonne chance de gagner. Des études menées par un bureau de prospection du Parti travailliste australien et selon unvote interne, de l’UMR, indique qu’il pourrait être tout à fait un candidat compétitif dans les deux circoncriptions : Wales et de Victoria.