POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Nigéria : Boko-Haram assassine des agents du vaccin antipolio



La souche du virus nigérian de la polio a été détectée à la Mecque !


samedi 9 février 2013
par jaco


Sérieux revers pour la lutte contre la polio dans le monde, au moins neuf personnes travaillant dans la vaccination ont été tués par balles dans le nord du Nigeria, le vendredi 8 février 2013. Des hommes armés ont attaqué deux cliniques, ont indiqué des responsables locaux. La plupart des victimes sont des femmes abattues par des tirs dans le dos et visant leurs têtes.

Des soupçons indiquent que le groupuscule islamo-terroriste Boko Haram, est derrière cette attaque. Cette organisation d’adonne à des crimes contre les chrétiens qui représentent 50% de la population du Nigéria, à égalité avec la communauté musulmane. Mais aussi, elle vise des postes de police, des bureaux gouvernementaux et même, une fois, elle s’en est prise à un convoi d’un chef religieux.

Ces Tueries, contre un programme onusien de lutte contre la polio, sont une réplique, reproduisant un précédent acte terroriste où sont mortes neuf femmes au Pakistan en Décembre. Information que POPULI-SCOOP en a rapporté l’essentiel. Coïncidence, le nombre de neuf femmes est le même, du fait de la composition des brigades de vaccination...

C’était aussi dans le cadre d’un programme de l’ONU, et son organisation pour l’enfance, contre la poliomyélite. L’effort international pour éradiquer la polio dans le monde bute à la violence islamiste. L’actuelle action devait durer quatre jours et consistait essentiellement à atteindre les enfants qui n’ont pas été vaccinés. Le Nigeria, le Pakistan et l’Afghanistan sont actuellement les seuls pays sur Terre où cette pathologie reste endémique.

Depuis Septembre, un nouveau centre de surveillance de la poliomyélite a été ouvert dans la capitale. Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a nommé un conseiller spécial pour cette structure, le pays avait ressenti une amélioration. Le Dr Bruce Aylward, directeur de l’éradication de l’Organisation mondiale "l’ONU" de la santé, a révélé dernièrement qu’il n’y a pas eu de nouveaux cas depuis le 3 décembre dans ce pays africain.

Il convient de préciser que du fait de l’obscurantisme distillé par les mosquées au Nigéria, il y a une longue histoire qui dit que les musulmans nigérians fuient les vaccinations, sous prétexte d’être une pratique impie.

Il y a dix ans, la vaccination a été suspendu au Nigéria pendant 11 mois. Les gouverneurs locaux ont accusés les scientifiques locaux et les ont soumis à des enquêtes concernant les rumeurs que le vaccin provoque le sida. Et même qu’il était un complot occidental pour stériliser les jeunes filles musulmanes.

D’ailleurs cet hiatus a été propagé à travers toute l’Afrique musulmane. La souche du virus nigérian a même atteint l’Arabie saoudite, quand un enfant vivant dans les zones rurale du Nigeria, a été croisé à la Mecque complètement paralysé.