POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


France : pour toutes élections, le Proche-Orient s’inviterait, le CRIF le veut.



La gauche devancée de la répartie spontanée, faite dans l’oreille d’Obama, par le candidat Sarko !


samedi 19 novembre 2011
par jaco


S’il y a un thème qui, inévitablement, risque de s’inviter dans la campagne électorale 2012 planchant sans distinction sur la crise du capitalisme, c’est bien celui du conflit du Proche-Orient. L’écartement de ce débat, par les acteurs des prochaines élections, ne videra pas la passion profondément française qui scrute l’avènement de la paix, comme sujet majeur dans le renouvellement des politiques globales qui interpellent tous et chacun… Si une riposte républicaine de la gauche ne vienne pas pour taire cette ingérence d’une association, pour un pays étranger... qui fait pression sur les socialistes français ?

La vieille que mène, l’officine de surveillance, le Crif pour la protection des criminels de guerre de Tsahal en Hexagone, est une mise-au-pas de toutes les tendances de la classe politique française.

Sous l’effet des victoires diplomatiques des palestiniens qui sèment une panique au sein des faucons de Tsahal, la donne internationale naissante accélère le processus de paix pour le vieil conflit du Proche-Orient. Cette évolution du premier conflit de politique internationale, d’une fraîcheur très actuelle qu’est l’acceptation des palestiniens au sein de l’Unesco aidée par un vote positif de la France en attendant d’autres percées, déclenche moult tractations. Elle cause des remaniements aux éléments essentiels qui poussent au devant les vecteurs de changement. Et elle bouleverse les donnes acquises, qui se veulent inertes et insouciante envers la paix et la fin du conflit. LES DROITES EUROPEENES ET LE SIONISME


Extrême droite européenne, pro israélienne

Master MAD | Myspace Video

Quand le président français traita, dans l’oreille d’Obama mais avec une lucide franchise, Netanyahou de menteur, il a marqué un but qui lui ouvre la porte de la victoire. Il s’en est suivi qu’il a assumé ses propos, car il n’a pas démenti ou encore moins présenté, comme à l’exigence habituelle, d’excuses. Cette appréciation, somme toute volée de la grande discrétion grâce à une soi-disant erreur technique de sonorisation microphonique, dénote que l’opinion réelle des décideurs du monde. Elle méritait d’être divulguée...

Sarkozy qui œuvrait pleinement dans le Printemps Arabe, avait comme claironné une position, on ne peut plus claire, est fortement profitable à sa campagne. La maturité qui se généralise au sein des 117 pays qui reconnaissent l’aspiration de liberté des palestiniens, suscite une pression sur les Etats-Unis et leur protégé, Israël. Jamais dans la lutte des palestiniens, de telles résonances n’ont été perçues au sein de la communauté internationale. Est-ce la maladresse ou la manœuvre dûment tracée par le chef de l’Etat ?

L’alliance sacrée : extrême droite occidentale et sionisme colonisateur, à ne pas confondre avec le sionisme protecteur des juifs, se conjugue largement sur le tableau de : détestation de l’arabe. Commun thème de l’islam (pour les sionistes virulents) ou de l’immigration pour la droite. A l’UMP le pacte républicain étant ancré aussi, comme aussi un certain pragmatisme, quoi que pensent les gauches aussi bien du caviar que celle de l’ancestrale tradition autochtone. DSK qui était partant sur une victoire, sous le socle de la compétence, disait : « chaque matin, je pense comment venir en aide à Israël. »

L’Europe est judéo-chrétienne SELON LE DROITE ET LES SIONISTES COMPLICES DES CRIMINELS DE TSAHAL

La droitisation des juifs de France a été identifiée en 2010 quand est arrivé le Crif accueilli, par des élections incontestablement démocratiques, Me Gilles-William Goldnadel, l’avocat dit comme le « Lieberman » français, au sein de sa direction. Ensuite il s’est rajouté l’exclusion du PCF du repas annuel, organisée par cette même instance, comme une opération ritualisée de lobbying tant envers les personnalités que le pouvoir officiel.

Mais dans la prolongation des errements du sionisme animé de la colonisation à outrance de la Palestine, c’est aussi le PS qui va sur une discussion qu’il a longtemps évitée. Et qui se pose sur la table et dans le menu du candidat déjà en course pour les prochaines présidentielles, François Hollande. Bonne appétit !

Au sein de la gauche française, les tendances du PS survivaient avec cette contradiction, ce qui n’est pas le cas des autres partis. Il est très clairement connu que Besancenot a été militant du démantèlement du Boycott de Gaza, zone qu’il a visité de visu. Les verts, ont l’opinion tranchée dans la justesse de la cause palestinienne, par ailleurs connue pour toute l’humanité. Cette dernière fait désormais majoritairement soutien, au niveau des instances internationales, aux palestiniens.

Mais le président du Crif s’en prend aussi au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, chose qui n’existait pas par le passé. Le vase déborde, car une telle attaque n’était pas faite auparavant. Y’a-t-il âme à répliquer à cette mise-au-pas des politiciens français dans et pour les intérêts d’un Etat tiers, Israël ?

En effet, le président du Crif écrit dans un récent éditorial, à propos des législatives prévues pour le 10 et 17 juin 2012, s’en prend au PS. Ce n’est pas uniquement de la paranoïa, c’est un contrôle direct d’institutions politique.

Le Parti Socialiste avait déjà encaissé la même agression quand certains médias israéliens ont désigné Martine Aubry, la première secrétaire, d’islamiste et de fasciste. Ce parti a beau évité cette confrontation, elle lui est venue dans le plein de ses tâches et positions. L’officine qui sert Israël, mène une incessante et vigilante surveillance dans le cas où le sionisme des criminels de guerre n’est pas sous bonne protection en Hexagone.

Les propos du président du Crif sont : « Les négociations entre le PS et EELV (les Verts) pour le choix des candidats d’union aux prochaines élections législatives ont abouti à l’éviction de… / … Tony Dreyfus (5e circonscription 10e et une partie du 3e où Martine Billard élue écologiste a rejoint Jean Luc Mélenchon) » . Ceci arrive en préparation des élections présidentielles de 2012, mais la case des législatives est préalable dan le calendrier, alors que les sénatoriales sont déjà faite avec une victoire de la gauche. La panique...

Cet aveuglement de s’attaquer aux gauches toutes emballées dans un antisémitisme béat, est la représentation exacte pour qu’une riposte républicaine soit faite par les concernés.

Click to view the full digital publication online
Read France : pour toutes élections, le Proche-Orient s’inviterait.
Publishing Software from YUDU