POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Mort du dénommé Heins Muller ou échec d’un attentat à la bombe

Fait divers

lundi 3 mai 2010
par scarface


Lors d’un attentat à la bombe visant à éliminer le bébé d’un homme, le psychopathe s’en sort et le poseur de bombe est mort.

Lors d’un attentat à la bombe visant à éliminer le bébé d’un homme, le psychopathe s’en sort et le poseur de bombe est mort. Le bébé va bien et s’en sors sans aucune égratignure. Le père du bébé devenu pour nos services de police un redoutable suspect serait à l’heure actuelle protéger dans sa cavale par les témoins de l’attentat.

Dans les faits suite à une bagarre mettant aux prises plusieurs individus, le père du bébé aurait été aidé de sa femme et d’un voisin alors qu’il se retrouvait à tenter d’expulser les individus. D’après les renseignements que j’ai pu glaner dans les environs de l’attentat et bien que les gens de la région dans laquelle se sont situés les faits parlent une langue de bois, j’ai pu plus au moins savoir ce qui s’était passé.

Le père du bébé aurait surpris des malotrus qui se seraient introduits chez lui en son absence et remis en cadeau une bombe des plus millimitrés à son bébé pendant que les compagnons armés du poseur de bombe menaçaient sa femme et son voisin. Le père du bébé aurait réussi à arracher la bombe des mains du bébé et à la lancer par la fenêtre après une sorte de passe à dix avec sa femme et les poseurs de bombe.

La bombe aurait finalement fini par exploser dans les jardins au bas de l’un de nos quartiers et bien que le père du bébé n’ai point été armé, il serait parvenu à arracher l’une des armes de l’un des compagnons du terroriste et aurait fini par tirer sur le poseur de bombe Muller qui pointait de façon menaçante une autre arme sur la tête du dit bébé.

Jeremy CHARAVIGNE.

Portfolio

Be_carreful