POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Une candidate NPA en Hidjab

jeudi 4 février 2010
par Hakim Arabdiou


D’abord, l’espace de la laïcité est la sphère publique. Une formation politique appartient à l’espace publique, espace où ne s’applique pas la laïcité sauf pour des raisons d’ordre public, en cas de besoin peuvent être évoqué pour refusait le hidjab ou autre. Sinon, c’est une atteinte à la liberté de conscience et un manque d’intelligence politique.

Etre laïque ne signifie pas être athée ou appliquer la laïcité n’importe où et n’importe comment.

Je peux être imam et appartenir au NPA ou à l’Union des familles laïques de Monique Vézinet ; il n’y a absolument aucune incompatibilité dans le PRINCIPE ni avec la laïcité ni avec le programme du NPA ou l’UFAL. L’unique adhésion à son programme.

L’UFAL ne milite pas pas pour l’athéisme, ni pour l’éviction des religions (ainsi que des autres particularismes) de tous les espaces, mais de seulement la sphère publique.

Une attitude contraire de la part de l’UFAL relève du laïcisme.

Cette fille voilée, cet imam sont soumis à la même condition centrale que les milliers de militants de ce parti : l’adhésion au programme du NPA.

Oui, mais cette jeune femme porte le hidjab, symbôle des islamistes. C’est vrai.

Mais il ne faut pas confondre le symbole et son support. Si ce symbole est bien islamiste, et non islamique, celles qui le portent ne sont pas forcément islamistes. Ce qui est le cas d’un très grand nombre d’entre elles.

Dans les pays musulmans, beaucoup d’entres elles sont non islamistes, et d’autres anti-islamistes.

Car beaucoup le portent le hidjab soit sous la contrainte soit par aliénation. Cette aliénation peut S’ARRETER à la seule pudeur par respect ou adoration de dieu. Et épouser toutes les idées progressistes, notamment féministes.

Une contradiction ? Oui, jusqu’à un certain point. Mais il ne faut pas confondre compatibilité et coexistance.

Je connais directement ou indirectement des féministes qui se comportent, comme des femelles, principalement dans leur vie de couple sur certaines questions, notamment dans ce qu’elles ont de plus cher, leur dignité d’êtres humains. Ce qui me choque depuis longtemps. Ce sont les mêmes d’ailleurs qui te parlent de conscientiser la femme soumise, parce qu’illettrée...

Je connais des féministes hommes qui rentrent chez eux d’une manifestation pour les droits des femmes, et qui s’y comportent de manière machiste, attentatoire au féminisme sur certaines questions.

En Algérie, c’est par centaines ou milliers que des femmes en hidjab, elles sont parfois adhérentes à des associations féministes, qui manifestnt avec leurs camarades féministes pour l’abrogation du Code de la famille fondé sur la chari’a et lui substituer des lois civiles.

Dans les pays musulmans, on ne tient quasiment plus de celles qui portent le hidjab et celles qui ne le portent pas, car dans la pratique il n’y a très souvent pas ou presque pas de différences.

Je me souviens encore de ces deux jeunes camarades étudiantes portant le voile (forcées par le chantage aux études), mais épousant nos idées communistes du PAGS et voulant le rejoindre. J’ai d’autres exemples en tête.

Maintenant, connaissant le NPA ? Il est capable de présenter une candidate islamiste, qui dénoncera le capitalisme (cela ne mange pas de pain), mais dont la tâche stratégique est de faire avancer les idées communautaristes islamistes, antilaïque déjà en cours dans le NPA.