POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’emploi aux Etats-Unis : des chiffres truqués !

Une différence avec le discours des médias et des commentateurs en Europe.

jeudi 8 octobre 2015
par Hugo Mastréo


A part l’industrie de l’armement et les hautes technologies réservées aux élites, le marasme économique des Etats-Unis n’a pas de pareil. Les déconvenues que vivent de larges ghettos de populations pauvres, sont matées par des polices surarmées, dont les crimes raciaux ont fait couler tant d’encre que de larmes. Les classes moyennes se délitent en se déshéritant de leurs richesses éphémères. L’emploi que nombreux commentateurs présentent dans l’embellie est en réalité au plus bas, et c’est l’institution gouvernementale des statistiques qui le reconnaît.

Voir en ligne : Notre dossier : Emplois

sgs-emp

Quelques 200 millions d’américains ont moins de 1000 dollars dans leur épargne dont la moitié survit avec la solidarité fédérale. Ce qui est une paupérisation à grande échelle touchant bien plus que 50% des ménages. Nombreux investigateurs des médias autonomes et restants ascendants à la critique doutent énormément que les recrutements ont repris depuis la crise de 2008.

En effet, le record de 94 millions de citoyens des Etats-Unis sont sans emplois vient d’être révélé. Ces nouvelles données sur l’emploi ont été publiées vendredi 07 Août 2015 par le département du travail américain (Bureau of Labor Statistics-BLS), pourtant on ne cesse de galvauder une prétendue relance.

En outre à part certaines entreprises de construction mécanique, et seulement les chaînes des voitures touristiques qui ont été aidées par l’Etat fédéral, sont montrées en bonne santé. Pour les autres secteurs la stagnation économique refuse de sauter.

Le BLS, créé en 1984 et lié au Département du Travail des États-Unis est aussi le principal établissement du gouvernement américain, se consacre au domaine de l’économie du travail et des statistiques. Il rapporte que 93,77 millions d’américains (âgées entre 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier (juillet), ni en recherche active d’un emploi pendant la même période.

Mais on continue de ressasser, depuis carrément 2010, l’embellie. La réalité est que le taux de chômage aux Etats-Unis se situe entre 20 à 27 % et c’est le cas de nombreux pays comme l’Espagne ou la Grèce qui ont un chômage à plus 20%. Nous avons publié un sujet sur Populi-Scoop (à lire ICI) où nous avons soulevé que quand on regarde les détails de la croissance, ou bien de l’équilibre économique des USA, on se rend compte que ce qui est divulgué par les médias est tronqué.

Ce tableau est interactif, faites glisser le curseur en bas du cadre, pour visualiser les années récentes.

Afficher l'image d'origine

Répondre à cet article