POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’Arabie Saoudite siège aux droits de l’Homme de l’ONU, vous y croyez ?



Deux fléaux au sein de l’ONU : l’arbitraire et le système qui le protège...


dimanche 20 septembre 2015
par Azouz Benhocine


Non ce n’est pas une rumeur, "UN Watch", l’ONG dont l’indépendance fictive révèle qu’elle est liée à ce qu’elle dénonce "l’ONU" le dit. Elle rapporte que l’ambassadeur d’Arabie Saoudite, basé à Genève, a été élu en tant que président d’un groupe d’experts indépendants dans le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Ce dernier a son siège en Suisse banquière et la monarchie protégée des Etats-Unis est intouchable, pour ne pas gêner l’esprit des conventions internationales.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite

Critiquer les autorités en Arabie Saoudite peut coûter très cher !À part ça c’est un pays fréquentable !

Posted by Jim Hackenberger on lundi 21 septembre 2015

Cette fois l’ONU est critiquée pour avoir installé l’Arabie Saoudite à un rôle clé dans la commission des droits de l’homme. Celui de présider la commission qui désigne les enquêteurs en matière de droits de l’Homme. En dépit que le royaume soit celui des décapitations et flagellations en plein place publique et ayant le pire dossier dans le monde concernant les libertés pour les femmes, les minorités et les dissidents, le parrain du terrorisme du Daesh accède à représenter d’abord et surtout les musulmans.

C’était, depuis quelques semaines, comme une rumeur conspirationniste qui se baladait dans l’air du temps, avec une lourde suspicion tant que les lourds médias n’ont rien encore dit. La source, l’ONG qui a exprimé sa révolte, étant tellement controversée que ses positions pro-israéliennes la qualifient d’officine sioniste...

UN Watch, basée elle aussi à Genève, a pour mission « de surveiller la performance de l’Organisation des Nations Unies à l’aune de sa propre Charte ». ONG accréditée auprès de l’ONU, elle est consultée, avec un statut spécial, par le Conseil économique et social. Comme elle est associée au Département de l’information publique de l’ONU. Mais la-voilà insatisfaite, mais aussi la seule d’après le manque de réactivité à cette nomination...

Faisal Trad, l’ambassadeur d’Arabie Saoudite à Genève, a été élu président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies , cela se passe donc loin du siège de New-York. Michael Møller Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève, est arrivé à la tête de cet organisme début juillet dernier et semble emprunter une gestion qui ne peut satisfaire les diplomaties qui refuseront de cacher les actes du régime saoudien. La Suède est en rupture avec le royaume protégé des USA et ne peut être dérangé en Europe.

Les trois régimes islamistes qui sont actuellement modèles à des millions d’adeptes du courant politico-théocratique inspiré de la dernière des grandes révélations monolithiques, l’islam, sont : l’Iran, l’Arabie-Saoudite et la Turquie.

Leur place dans les violences terroristes qui sévissent dans la région du grand orient ne fait aucun doute, à moins que la théorie du complot peut masquer le mal. La Turquie et l’Iran, comme le Daesh, nettoient leurs environnement de la présence des voix médiatiques autonomes de leurs pouvoirs. Ces deux pays ont le plus grand nombre de journalistes internés par une justice soumise à l’obscurantisme pesant...

Ayant pour projet la construction ou bien déjà l’administration de sociétés avec une théocratie demeurant une pseudo-idéologie, du fait de n’avoir pas la source humaine de ses principes et valeurs, l’islamisme représente l’ensemble d’autres nations dans le concert mondial. Il est donc, sous la protection de la communauté internationale, la seule logique pour que les pouvoirs théocratiques s’occupent des peuples à forte majorité musulmane.

L’ONU vient d’être frappée de désuétude, avec cette désignation du représentant de l’Etat où le blogueur Badawi subit les coups de fouets et où de scandaleuses offres d’emplois de bourreaux pour décapiter les êtes dans les rues, sont non loin de la tombe du prophète Mohamed.

Après son incapacité à bloquer les agressions des puissants Etats contre les faibles, de ne pas défaire les conflits en générant la paix ainsi que de ne pas secourir les proies des impérialismes effrontés qui causent des malheurs, l’organisation qui regroupe logiquement la communauté internationale dans le but d’isoler les oppressions subies par les parties vulnérables de l’humanité, s’abaisse à être la vitrine des régimes exécrables pour leurs pratiques…

Répondre à cet article