POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


#AlgeriePropre ! : #hashtag d’une révolution pour l’hygiène de la cité



Une cyber-mobilisation renoue avec le merveilleux volontariat qui a libéré le pays et encouragé son édification


mardi 18 août 2015
par Damien Djamel Bouch’Raf


Elle s’intitule « Un million et demi de volontaires pour une #AlgeriePropre ! », la journée du rendez-vous pour une action se désirant ultime pour l’amélioration de l’image du pays et s’inscrivant dans le calendrier de la mémoire collective. La propreté des espaces communs, comme la rue, interpelle les Algériens à faire le bon geste dans la cité, mais manquait cruellement la voix incitative pour la réaliser. Les politiciens du régime et de l’opposition divorcent avec un appel induit par la jeunesse...

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

Une mobilisation du civisme, pour préserver en état de propreté optimale l’ensemble de l’Algérie, où les collectivités locales se trouvent souvent dépassées par l’inondation des ordures, tenait souvent à des politiques ou dépendait des lourds médias. Mais ces derniers, avec les acteurs qui les détiennent sont davantage préoccupés par la course au pouvoir, sinon par d’autres travaux pouvant les faire distinguer de leurs concurrents, restent résignés, devant l’incurie des dépôts sauvages d’ordures.

sur la JEUNESSE ALGERIENNE.
- Les 100 jeunes algériens de Red-Oasis seront-ils des ambassadeurs ?
- #DjazaïrTa3mal propulsé par #Silatech en Algérie Et les jeunes dans le Monde.
- Les jeunes européens en quête de révolutions pour des ruptures avec les systèmes en place.

Fixée au lendemain du double anniversaire, de l’offensive du FLN libérateur dans le constantinois et du congrès de la Soummam, respectivement le 20 août de 1955 et de 1956, le 21 du même mois en 2015, est ainsi une journée qui aspire à être une date historique. Mélangeant patriotisme et action éducative, la clameur née sur les réseaux sociaux d’Internet ne maque guère d’intérêt. Une certaine jeunesse sur les canaux virtuels de la communication sociétale du Net, s’en charge.

Dans plusieurs villes à travers le pays, des opérations de nettoiement sont d’ors-et-déjà initiées par les jeunes et imagées de photos arrosant la page facebook qui lui consacrée. Sur le réseau social, le groupe est illustré d’une photo de l’acteur Brahim Hadjadj qui a interprété Ali Lapointe dans le film de Gillo Pentocorvo.

Dans la situation actuelle de l’Algérie, avec un président qui est sur son 4ème mandat à la douteuse légalité et physiquement incapable de s’adresser à la population, conjuguée à une chute interminable depuis 2014 du prix du pétrole et une opposition ruinée, la propreté du pays est secondaire, malgré la grande poubelle qu’est devenu le pays.

Les jeunes algériens distants envers les projets politiques qui dédouanent les islamistes, mais proches des réalités de leur quotidien comme la propreté !

C’est ainsi que cette autre nourriture politique, un élan solidaire attiré dans un mouvement social réel, est tombée en rupture avec le renoncement devant les sordides ordures qui jonchent carrément tous les coins. Le romantisme militant ici est inspiré d’esthétique urbaine au regard des décors suggestifs déjà concrétisés par les premiers engagés qui ont métamorphosé plusieurs quartiers. Cette convaincante révolution difficile à préserver, l’adversité des officiels et des politiciens…

A leur habituelle hégémonie, les démagogues de la vie politique et sociale en Algérie croient à une manœuvre de diversion, pour faire oublier les responsabilités. L’hostilité de la classe politique suggère aussi une manipulation de cercles occultes. Le mépris de la société à l’orientation rétrogrades des partis, les met à l’échec et dans l’isolement. La jeunesse algérienne délivre, pour le 21 aooût, la mise en quarantaine de ce qui se fait par les politicards ayant la prétention de guider l’opinion locale.

Le 21 août, un rendez-vous qui appelle à : ... après la couverture de la souveraineté nationale, le cadre de vie !

Le nombre de 1.5 million, celui des martyrs officiellement dénombrés dans les manuels scolaires et toute la sémiotique de la geste libératrice 1954/62, est devenu un appel aux volontaires pour nettoyer l’environnement et surtout pour améliorer les comportements à l’égard de l’hygiène collectif. Vivre dans des lieux communs doit avoir une signification et sans les démagogies…

Sur la page facebook consacré l’événement « #AlgériePropre », il y a plus de 10 336 participants dans la soirée du dimanche 16 août, pour le rendez-vous du 21. L’initiative revient à une page qui compte plus 35 000 « likes » et connaît un engouement comme les réalisent les actions citoyennes où l’intérêt commun chasse l’indifférence.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute ICI - MERCI

Répondre à cet article