POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La Tunisie : de l’Etat d’urgence à la construction d’un mur côté Libye.

La menace terroriste passe par la Libye voisine en débâcle...

jeudi 9 juillet 2015
par Rebel Kazimir


Première expérience démocratique dans le monde arabe, la mutation politique et institutionnelle de la république tunisienne a montré une constance dans sa transition combien dynamique et vertigineuse. Il n’est pas simple aux populations sorties de la nuit coloniale, peinant à sortir du sous développement et imprégnées d’un islam qui a divorcé depuis des siècles avec la modération, de moderniser la gouvernance étatique et équilibrer, selon la nouvelle époque de l’humanité, les équilibres sociaux. Mais la démarche tunisienne reste à l’avant-garde...

Voir en ligne : Notre dossier : TUNISIE

Le pays de Bourguiba a inscrit l’effort sociologique de limiter les naissances, de se déclarer laïque et a donné bien des droits à la femme, dès l’avènement de son indépendance. Bien avant l’heure, ces paramètres constitutionnels semblaient caricaturer l’identité "arabo-musulmane". Ils sont maintenant menacés par le retour à une pseudo-tradition embrigadée indirectement mais intelligemment par le Wahhabisme.

Le Royaume-Uni décourage ses touristes d’aller en Tunisie.

Le coup de grâce

Posted by Izet Chater Hassen on jeudi 9 juillet 2015

... « Nous n’aurions pas été obligés de décréter l’état d’urgence si nous n’étions pas convaincus que notre pays faisait face à des plans terroristes nombreux dans le but de déstabiliser (le pays), et que les gangs du terrorisme, du meurtre et du crime planifiaient d’autres opérations qualitatives dont le but est de tuer le maximum de personnes, de frapper le moral (de la population) et de paralyser les rouages de l’économie nationale... » , a déclaré le 8 juillet, devant le parlement, le Premier ministre Habib Essid. Le Président Béji Caïd Essebsi a décrété l’état d’urgence après la deuxième attaque terroriste...

Nos articles sur la transition en Tunisie
- Tunisie sur du velours : la majorité des représentants du peuple est laïque.
- Chute des réservations touristiques en Tunisie...
- La Tunisie devant le retour des "djihadistes" du Moyen-Orient

La Tunisie est astreinte de construire un mur sur la frontière sud avec le voisin libyen. Faut-il encore des explications sur la situation en Libye ? Quand les éléments du Daesh se concentrent et fait déménager des Libyens de leurs maisons pour déclarer de vastes territoires en zone militaire, aucune mesure n’est trop suffisante pour parer aux assauts qui se préparent.

Dans son intervention devant les élus, le responsable a reconnu le dilemme d’obstruer le passage des terroristes en Tunisie, à partir du voisin. Mais la décision est primordiale devant les menaces. L’infrastructure, comme le montre le plan ci-haut, de la côte pour une distance d’environ 180 kilomètres. Elle sera achevés d’ici la fin de 2015.

Les deux grands actes récents qu’a vécu la Tunisie, commis par 2 personnes pour le 1er du musée Bardot et une seule le dernier sur une plage de Sousse, ont été commis par des activistes armés ayant transité en Libye. Le pays est de plus en plus confronté au danger sécuritaire grave, ces mesures possibles pour maintenir la paix aux citoyens est plus dépendant aussi de vigilance collective et citoyenne...

L’état-d’urgence de 30 jours est susceptible d’être reproduit plus tard ou même reconduit après l’achèvement de celui en cours... Cela dépend qu’un nouvel attentat vienne encore accentuer la menace criminelle.

Parmi les réactions à la situation en Tunisie, nous proposons la discussion suivante sur Twitter.

Répondre à cet article