POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Sanders Bernie, le socialiste qui veut présider les Etats-Unis

Un discours de gauche à effet dénonciateur dans la course à la Maison Blanche

lundi 4 mai 2015
par Gros Emile


Se proclamant publiquement socialiste, Bernie (Bernard) Sanders est candidat aux présidentielles des Etats-Unis. Il est des rares politiciens de la démocratie des states, secouée actuellement par les conflits raciaux impliquant une police surarmée, à mériter d’être classé comme la 3ème voie (et voix) au sein du système politique de la première puissance du Monde. Peu connu, mais en avançant dans la bataille des primaires des démocrates, il suscite déjà un intéressement notamment pour ses positions s’inscrivant dans la social-démocratie.


Voir en ligne : Notre dossier : Etats-Unis

Il a un message qui résonne sérieusement dans le paysage politique et il envisage de lancer une campagne subversive envers l’agencement du paysage politique établi. Nous avons présenté sur POPULI-SCOOP les candidatures de Barrack Obama et de Ralph Nader, comme politiciens ayant des particularités à les distinguer du paysage, opposant républicains et démocrates, traditionnel. L’actualité alternative ne doit pas rater un tel personnage, souvent cité comme populiste à l’instar de Syriza en Grèce ou de Podémos en Espagne.

Bernie Sanders est la rare personnalité de la classe politique américaine à afficher sa formule socialiste. Sénateur à titre d’indépendant, il se désigne cependant souvent socialiste, qualifié aussi plus social-démocrate que marxiste. Dans la conjoncture actuelle que traversent les Etats-Unis, ce profil qui échappe à l’emprise de l’establishment systémique, il propose aussi un programme. Ce dernier se résume au discours : 99% dirigés par le 1% qui détient les richesses dans son pays les USA.

Sanders est natif de Brooklyn, quand ce quartier était un ghetto. Ses parents débarquèrent de Pologne et l’ont eu 1941. Sénateur du Vermont, parmi deux représentants ce 14è Etat des USA, il exerça le métier de charpentier alors qu’il était diplômé en science politique de l’université de Chicago. Puis il devient journaliste, écrivain de la société de l’histoire, pour finalement faire de la politique.

Candidat à la présidence, Sanders a confirmé sa décision aux médias mercredi 29 avril, lors des interviews au journal « USA Today » et à l’agence « Associated Press ». Il annonce qu’à la fin du mois de mai, il donnera le coup d’envoi de sa campagne. L’événement aura lieu à Burlington, la principale ville du Vermont où il a été maire, ayant battu un candidat commun aux démocrates et aux républicains.

Puis représentant de tout l’Etat du Vermont au congrès de 1991 à 2007 et au Sénat dès 2006, mandat qui va jusqu’à 2019. Il reçu le soutien d’Obama qui s’est déplacé à sa campagne, malgré l’étiquette d’indépendant et de certaines réticences des démocrates. Il n’a pas encore le poids de tous les autres candidats tant chez les républicains qu’au sein du parti dont il peut obtenir la représentativité, face à madame Clinton, ou bien carrément être un indépendant… Cependant son discours a de la prestance dans les plateaux des médias…

Présidant depuis 8 ans le caucus des démocrates progressistes, regroupant les 65 représentants les plus à gauche de la chambre des représentants… Sanders part dans la course aux primaires démocrates, face à l’ancienne secrétaire Hillary Clinton et épouse d’un ancien président, comptant sur sa qualité de gauche. Il est le premier à se déclarer prétendant à l’investiture au sein des démocrates avec lesquels il siège solidairement au Sénat. L’élection présidentielle aura lieu le 8 novembre 2016.

BernieSanders2006.jpg

par United States Congress — Cropped from. Sous licence Domaine public via

Wikimedia Commons.

Répondre à cet article