POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Les mobilisations, pour Julian Assange, sont pour le triomphe de la (...)

Les mobilisations, pour Julian Assange, sont pour le triomphe de la vérité.



Propriétés des trusts, les médias traditionnels emploient des sténographes menacés de famine.


dimanche 1er décembre 2019
par Rebel Kazimir


Ecouter l’article. Depuis que la Suède a retiré sa poursuite de Julian Assange pour viol, bizarrement sur 2 filles, la mobilisation devient plus pertinente. Le Comité de défense du célèbre fondateur de WikiLeaks activant en Angleterre multiplie les initiatives. Une manifestation lors de la journée mondiale de protestation, en février, lors de l’audience d’extradition, est l’objectif de plusieurs organisations.

Voir en ligne : Notre dossier WIKILEAKS & Julian Assange

Les militaires américains se battent maintenant dans 14 pays étrangers, en faisant croire à l’humanité qu’ils le font pour la liberté. Et avec cet argument, ils disent protéger leur patrie, allant ailleurs semer les pires misères. Des milliers de journalistes et leurs employeurs, comme les éditeurs de littératures qui émerveillent telles des étoiles, justifient par moult preuves, leur oppression des libertés. C’est ce que Julian Assange a dénoncé.

- Wikileaks avertit sur 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire à propos d’Assange mercredi 9 janvier 2019

Le site web Wikileaks a commencé en 2006 à fuiter des infos, après que son principal animateur, qui eut, dès 16 ans de son âge, essayé le piratage informatique. Sans l’informatique et Internet, toute son histoire qui devient une œuvre, n’aurait jamais vu le jour. Donc l’homme s’était préparé précocement à un labeur qui l’exposa à des poursuites judiciaires graves. Mais il apporta de formidables vérités sur les puissances.

La police australienne a déjà été perquisitionné chez ses parents, pour ses agissements de bidouilleurs en programmation. Dès le début, il a montré son intéressement à l’information, faisant de lui un journaliste hacker exceptionnel. Son domaine de prédilection est le monde politique et se retrouve à creuser ce qui devient intéressant, comme sur des corrompus africains ou la pédophilie pour la police de son pays et mena ainsi d’autres traques légendaires.

Avec son parcours où même les Nations Unies se positionnent clairement, le qualifiant en détention arbitraire, tout y est pour savoir les mauvais de ce Monde. C’est un constat, le Royaume-Uni devrait le libérer ainsi que lui accorder une indemnisation. Mais les choses tardent à se dénouer. Alors que les pays qui font entendre au reste du Monde, qu’ils sont ceux de la liberté, cette affaire réduit à néant ce prestige.

De son côté le gouvernement équatorien de Lénine Moreno avait « commis le crime de livrer un réfugié politique à ceux qui le persécutaient ». Ce qui un piétinement du « principe sacré de l’asile ». Alors que sont révélées, depuis quelques semaines, les pratiques atroces de son espionnage, jusqu’à même dans les toilettes, quand il était cloîtré dans l’ambassade de Londres du pays sud-américain.

A bien comprendre le cas de celui qui a été encensé comme lanceur d’alertes et a eu l’écho auprès des grands titres de la presse, il faut souligner le refus d’Amnesty International de désigner Assange comme un « prisonnier d’opinion ». Même s’il a été pris au sérieux par les médias les plus lourds, la Suède, l’Equateur, le Royaume-Uni et les États-Unis ont ensemble violé ses droits.

- Le journalisme de Wikileaks, face aux médias corporatistes devenu biens des riches. mercredi 22 mai 2019

Mais derrière ce cas un mouvement nouveau est né, créant une clarification entre la gauche et la droite, avec la 1ère vraiment progressiste que jamais et la 2ème plus réactionnaire avec nulle part où elle n’existerait pas. Même si Julian a le soutien du monde entier, il ne lui guère possible de surmonter l’hégémonie américaine qui est soutenue par des médias corporatistes et corrompus.

A l’initiative de journalistes, de juristes et de citoyens soucieux de préserver le droit de la liberté d’information et d’expression, pour défendre et porter secours au Journaliste-éditeur australien dont les droits fondamentaux sont encore bafoués, n’est pas une singularité. Mais la menace des libertés passe par cet exemple.

En effet, il n’est coupable d’aucun crime et à bien vérifier c’est un prisonnier politique. Aucune charge n’est expressément retenue contre lui. Dans son allocution, le journaliste d’investigation John Pilger, prononcée le 28 novembre lors d’une réunion publique à Londres, a décrit les mesures draconiennes qu’il a, lui-même, vécu en rendant visite à Assange en prison.

Le sculpteur italien Davide Dormino (G) s’exprime lors de l’inauguration de son monument en bronze représentant Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning, 1/05/2015 Berlin. AFP PHOTO / TOBIAS SCHWARZ

Répondre à cet article