POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Clans en réseaux et médias des oligarques tentent des chefs au Hirak en Algérie



Des mercenaires complices du terrorisme islamiste prétendent diriger une société en sédition


lundi 25 mars 2019
par Damien Djamel Bouch’Raf


Les opportunistes et les islamistes se bousculent pour se déclarer les chefs, et même les initiateurs, du mouvement social contestataire qui, en Algérie, transforme son opposition au projet, avorté, de 5ème mandat pour Bouteflika en #RDN (Révolution Démocratique Nationale). Mais ils ne savent pas ce que leur préparent un peuple qui se montre plus qualifié que jamais par le passé, de piloris pour les fixer et de dénonciations culpabilisantes de leurs ridicules prétentions.

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Régenter, par hold-up, la face du "commandement" d’une révolte qui cherche à rebondir de la lenteur et report que lui imposent les mafieux de tous bords, des tas d’ambitieux comptent cueillir leur trophée. Mais s’ils savent qu’ils prennent le train en marche dont les moteurs sont une jeunesse zélée pour faire face à tous fourbes et complices des criminels politiques qui sévissent depuis, 1962, la couverture de la souveraineté nationale.

Le mouvement frondeur contre l’éventualité du 5è mandat de Bouteflika qui s’est transformé en protestation contre son règne renferme tous les ressorts et les méthodes, comme il emprunte les voies, de la modernité. Ici nous parlons de procédés et non du tissu social qui reste traversé par les archaïsmes et les psychologies arriérées et infantiles

- La justice algérienne, quête sa virginité, peut-elle défaire la bande mafieuse ? 23 mars 2019

Les luttes en rupture avec la notion de leader, comme la guerre pour l’indépendance algérienne, sont annonciatrices d’une société mûrie dans ce qui est seulement sa revendication portée souverainement par une avant-garde. Les nettoyages des façons asymétriques demeurent, mais en quelques vendredis de manifestations les preuves qu’un noyau imprégné de mouvement culturel promis aux bontés.

Mais ce qui est dangereux, dans son modernisme en rupture avec la délinquance politique drapée de confessionnelles apparences, est la recherche de chefferie. Ce que tentent de lui imposer les opposants d’une bourgeoisie compradore et oligarchique armée de médias servant à influencer les opinions, ce sont sa contre-doctrine.

Plusieurs noms sortant tous du giron opportuniste, des réconciliateurs qui lavent les mains des criminels qui ont décapé la population algérienne de la catégorie de son élite productrice de théories, sont proposés pour diriger le mouvement social. Ce dernier est absolument remarquable par son civisme et d’autres éléments artistiques qui scandent une alliance des forces vives de la nation.

- Islamistes, ex parti unique et bureaucratie du RND à l’affût pour se réhabiliter ! 20 mars 2019

Le mouvement social qui s’est élevé pour l’instauration d’une démocratie qui soit à la hauteur des aspirations de développement se trouve noyé et impacté par des intervenants pléthoriques. De créateurs de séquences vidéos tentant d’expliquer les enjeux font davantage pour court-circuiter la puissance du peuple qui les entend.

Mais comme le fond de vérité qui a éveillé les émeutes, contre le culte de la personnalité brandi avec l’indécente parodie du cadre avec le portrait de Bouteflika, est inébranlable. Sa tâche historique de créer les conditions d’une république où le citoyen existe avec ses problèmes et ses solutions, est mûre à point. Les propositions de commandement aux expressions rebelles et les interférences des discours creux, ne servent finalement à rien dans la révolte contre un despote avéré.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article