POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La vague migratoire devient un prétexte pour la désuète haine qui vise l’Algérie



La vilenie d’Al-Jazeera déversée contre le pays d’Afrique du nord qui dérange l’ancien Monde


mardi 25 décembre 2018
par Damien Djamel Bouch’Raf


D’abord il y a la médiocrité locale qui fait qu’on lui réagisse avec dégoût. Une fastidieuse prétention qui s’attaque aux compatriotes vivants à l’étranger et n’hésite pas de castrer la moindre intelligence qu’elle ressent dénonciatrice de son état imperfectible ! Endommageant la vertu, l’humilité et même l’honnêteté, cette mesquinerie interne se complaît avec les adversités qui font du mensonge la possibilité d’une droiture. Voilà d’où démarre la conception d’une contrefaite et ridicule disgrâce, contre une Algérie qui maintient son cap d’aller à l’incorruptibilité.

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Nous avons dernièrement tenté d’expliquer comment se présente la question des migrants en Algérie. Un vrai dilemme se pose aux responsables qui ne sont guère excusables, tant pour cet aléa de circonstance que pour d’autres complications de gouvernance. La gestion de la crise du déplacement des populations n’est guère aisée. Faut-il la prendre sans l’émotion ? La rigueur, répondant au risque terroriste, fait la détermination du divorce avec le populisme et le laxisme…

- 93 enfants du sahel africain découverts dans 2 réseaux de mendicité à Alger 19 novembre 2018

Il ne se passe pas un jour, sans que l’on trouve un dénigrement de l’Algérie, notamment dans les médias les plus en vue dans la région du bassin méditerranéen. A se demander donc pourquoi donc cette « algériologie » qui fait la réincarnation du diable, pour trouver souvent des arguments qu’elle croit justes ?

Se manifeste-t-elle, cette répulsion contre ce pays, malgré les volontés qui accompagnent les agissements considérés justes ? Les ressortissants du plus vaste pays d’Afrique démontrent souvent leur refus de s’annoncer victimes, de cette haine "archi-connue", aux arguments répugnants et défiants la réalité. Ils gêneraient ces érudits du schéma que Populi-Scoop désigne a souvent décrit et résumé ainsi : « ... laisser cette Algérie poursuivre sa marche de la construction ! »

- Les Africains passent par le Maroc vers l’Europe, on embarque aussi avec la caravane 7 novembre 2018

Ce qui nous a, cette fois, inspiré cet article, c’est la formulation d’une réplique nécessaire à un sujet signé Giacomo Zandonini, et paru le24 décembre 2018 sur le site Web de la chaîne El-Al-Jazeera. Sur laquelle nous avons aussi quelques explications indispensables pour l’ignominie que relate ce studio de la malveillance obscurantiste et pernicieuse. Vous pouvez le lire ICI.

En réalité il y a une vaste pléiade d’hostiles excités, se comptant un à un selon leur version, qui s’en prennent à ce pays d’Afrique du Nord. Une nation qui a eu des amitiés avec Fidel Castro et Che Guevara, non pas avec les égoïstes responsables qui l’ont dirigé, mais avec son peuple qui refuse d’être parasitaire, soumis, aliéné et dépravé.

- Les migrants transitent par le chaos en Libye et l’Espagne assure l’accueil... 20 août 2018

C’était aussi une terre foulée par Karl Marx, le grand philosophe de tous les temps qui a donné à l’humanité une pensée d’engagement humaniste, égalitaire et rayonnante sur les bourgs industrialisés. L’Algérie est aussi la patrie où Nelson Mandela a pu décanter la force de son engagement décolonisateur et antiraciste, ce qui lui a donné la compréhension de sa lutte et de l’orienter du mieux, pour que l’Histoire l’inscrive dans ses pages dorées.

Voici les vraisemblables manifestations dans les médias, dans les forums politiques et les cercles diplomatiques dont le meilleur sport est de s’attaquer à l’Algérie. Si par le passé, c’est la glorieuse guerre de libération qui suscitait tant d’animosité fermentée au fiel de la pire dégénérescence des idées approximatives en matière de véracité, maintenant c’est l’Europe qui cherche à mettre comme pour la Libye, à mettre la balle dans le camp du sud !

- Forte pression aux frontières d’Algérie et le choc pour esclavage de migrants... 1er juin 2018

- 1- Il y a d’abord un bon millier d’islamistes algériens dont nombreux se trouvent à l’étranger qui déversent une exécrable rancune envers les patriotes qui ont empêché les « fous d’Allah » de s’accaparer le pouvoir. Notre dernier article concernant cette catégorie ICI.

- 2- Ceux qui s’expriment au nom du parti de la dynastie Le Pen en Franc. Ils n’ont aucune limite de voir l’islam, le communisme, l’émigration et toutes les banlieues rien qu’en citant le mot de la colonie perdue !

- 3- Le(s) journaliste(s) marocain(s) qui, de la décolonisation du Sahara occidental, alimentent continuellement le discours d’épouvante, conséquent avec une certaine idéologie du Makhzen, engendrée, elle, la guerre des sables. Voir ICI qu’est-ce-que c’est la guerre des sables.

- 4- Les nombreux nostalgiques du colonialisme de France, dont les harkis qui sont d’ailleurs souvent bien pudiques que les ressortissants de l’ancienne métropole inassouvis de leur défaite irréversible !

- 5- Puis le souteneur de l’islamo-terrorisme, ayant une dent contre l’armée de ce pays, un arabe du Moyen-Orient déversant sa haine sur la francophonie, les martyrs de la libération et l’émancipation de la femme.

- 6- Même le général Haftar de Libye croit et s’imagine que son voisin viole les frontières. Uniquement par animosité...

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article