POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Je veux partager quelques réflexions sur la discussion à propos de « Trending (...)

Je veux partager quelques réflexions sur la discussion à propos de « Trending Topics ».



Par Mark Zuckerberg de Facebook : à propos de la ligne éditoriale du 1er réseau...


mardi 17 mai 2016
par populiscoop


Cette lettre est de Mark Elliot Zuckerberg, l’informaticien derrière réseau social du Web Facebook. Elle a été adressée via un "post" sur le mur du concerné, mais elle a l’écho de déterminer les pratiques que le premier responsable fixe à son entreprise de droit américain. Depuis 2004 Facebook a fait une percée fulgurante, en devenant le premier site Internet assidument fréquenté par bien plus d’un milliard d’inscrits dans le Monde. Une dénonciation sur un autre site Web tentaculaire sur la toile, GIZMODO, a soulevé la réaction sur le mur du chef et modérateur depuis le sommet...

Voir en ligne : Notre dossier : FACEBOOK

Cette fréquentation de Facebook a pour enjeu la publicité et l’information, deux nerfs primordiaux : l’argent (ou précisément le business) et l’orientation de l’opinion. Cette dernière, avec des rapports de l’actualité choisis selon leurs sujets et d’une manière sélective qui rend pertinentes certaines idées, plutôt idéologiques, par à d’autres : les progressistes et les conservatrices, fait débat...

Le "trending topics", dans l’information conduite par les algorithmes qui relèvent la pertinence, est recueillie comme gibier d’une traque de l’actualité qui se diffuse via Internet. Un processus de choix est d’abord fait à partir les mots répétés, ce qui laissent apparaître les sujets qui ont eu un impact sur la presse. Le partage des articles des médias fait fureur dans les réseaux sociaux... Il y a aussi des opinions, comme celle du leader Mark !

Delà, les machines semblent automatiquement nous livrer les meilleures informations. Mais les "sujets tendance" ou communément les "thèmes du moment", sont trillés par une main humaine qui contrôle la sélection. Il est vrai que ce sujet de Facebook concerne les utilisateurs des Etats-Unis, mais peut s’appliquer comme cas d’école. Puisque la modération des réseaux sociaux obéit à une philosophie, mais dirigée par des décisions...

Le site Web thématique Gizmodo spécialisé dans les gadgets et les nouvelles technologies, a publié plusieurs articles citant d’anciens prestataires (les employés sont désignés ainsi aussi) de Facebook qui travaillaient au sein du service dédié aux "trending topics" qui accusent le réseau social de partialité dans ses choix éditoriaux.

Signalons que les "trending topics" sont signalés avec une pastille sur Facebook regardé côté américain, ce qui qualifie, encore davantage pour la vision des utilisateurs de Facebook, certains contenus partagés...

Ces postes (ou missions) sont généralement gérées par des journalistes ou des universitaires de science de la communication. Certains du service auraient ainsi écarté, de leur propre chef, des articles relatifs à des personnalités conservatrices. Ces derniers se sont plaints. Après ce post sur Facebook, le PDG de Facebook organise des rencontres avec des conservateurs américains... Mais l’affaire a un rayonnement mondial.

Twitter TT.PNG
De Fobos92 - Trabajo propio, CC BY-SA 3.0, Les pays et les villes avec une tendance sujet local sur Twitter.

Je veux partager quelques réflexions sur la discussion à propos de « Trending Topics ».

Facebook signifie donner à chacun une voix. Nous croyons que le monde est meilleur quand les gens de différentes origines et avec des idées différentes ont tous le pouvoir de partager leurs réflexions et leurs expériences. Voilà ce qui rend les médias sociaux unique. Nous sommes une communauté mondiale où chacun peut partager quoi que ce soit - à partir d’une photo d’amour d’une mère et son bébé à l’analyse intellectuelle des événements politiques.

Pour servir notre communauté diversifiée, nous nous sommes engagés à construire une plate-forme pour toutes les idées. Trending Topics est conçu à la surface les conversations les plus dignes d’intérêt et populaires sur Facebook. Nous avons des lignes directrices rigoureuses qui ne permettent pas la priorité d’un point de vue sur une autre ou la suppression des perspectives politiques.

Cette semaine, il y avait un rapport suggérant que les entrepreneurs travaillant sur Facebook Trending Topics histoires réprimées avec des points de vue conservateurs. Nous prenons ce rapport très au sérieux et menons une enquête approfondie afin de nous assurer que nos équipes ont confirmé l’intégrité de ce produit.

Nous avons trouvé aucune preuve que ce rapport est vrai. Si nous trouvons quelque chose contre nos principes, vous avez mon engagement que nous prendrons des mesures supplémentaires pour y remédier.

Dans les prochaines semaines, je vais aussi inviter principaux conservateurs et les gens de tout le spectre politique pour parler avec moi à ce sujet et de partager leurs points de vue. Je veux avoir une conversation directe sur ce que Facebook représente et comment nous pouvons être sûr que notre plate-forme reste aussi ouverte que possible.

La raison pour laquelle je me soucie tellement à ce sujet est qu’il arrive au cœur de tout ce que Facebook est et tout ce que je veux que ce soit. Chaque outil que nous construisons est conçu pour donner à plus de gens une voix et apporte du plus à notre communauté mondiale ensemble. Tant que je suis en tête de cette entreprise ce sera toujours notre mission.

Traduction d’ARGOTHEME pour Populi-Scoop.

LIRE Directement sur Facebook ICI.

Répondre à cet article