POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Manifestation dénonçant le Dalaï Lama aux USA



Double-face du faux-dévot de plus en plus contrecarrée dans le Monde


dimanche 26 octobre 2014
par Rebel Kazimir


Ce n’est pas qu’une fois ou deux que la Dalaï Lama se voit refuser de visiter des pays, pour ses impostures. Parce qu’aussi ses diverses actions servent davantage à distiller l’orientation atlantiste et américaine, voire du capitalisme prédateur. Cette fois c’est aux Etats-Unis où il a été souvent présenté comme la star de la paix, de la méditation et de la sagesse, qu’il a été pris à partie.

Voir en ligne : Notre précédent sujet : Dalaï-Lama persona-non-grata en Afrique du Sud

Charlatan à part entière, il ,est accueilli à grandes pompes par les grands du Monde comme un leader de l’opposition chinoise.. Voilà pour la première fois, aux Etats-Unis une manifestation a été menée pour contrer son double-jeu.

Cette protestation a été organisées par la Shougdèn international communautaire (ISC), une des nombreuses divinités tantriques du bouddhisme tibétain.

A Birmingham, dans l’Alabama des Etats-Unis, le 25 Octobre 2014, des centaines de personnes ont manifesté à l’extérieur Alys Stephens Performing Arts Center et Kelly Ingram Park, accusant le Dalaï Lama d’hypocrisie et de violations des droits humains. Pour une première, elle révèle la prise de conscience grandissante pour ses diverses apparitions controversées.

Des chants improvisés étaient scandés disant « faux Dalaï Lama, arrête de mentir. » et « donner la liberté religieuse ». Ils étaient si forts pour qu’ils soient entendus à l’intérieur du bâtiment que le soi-disant leader tibetain visitait.

Les protestataires étaient motivés pour faire savoir aux gens qu’il a une double face. S’il est vraiment pour la paix, il pourrait peut-être faire une déclaration publique demandant à ses propres gens et partisans de cesser de discriminer les pratiquants de Dordjé Shougdèn. Ce culte a pris de l’importance au XIXe siècle dans l’école gélougpa, au travers des lamas de cette tradition dont les plus reconnus datent du XIXè et XX siècles.

Quatre millions de Tibétains sont pratiquants de la foi de Dordjé Shougdèn, qui date donc de 400 ans. Une tradition bouddhiste ordinaire dont le Dalaï Lama lui-même était une fois un praticien, qui diffère de celle suivie par ce haut chef spirituel. Qui est aussi chef temporel (politique) du gouvernement du Tibet...

Le gouvernement tibétain en exil gouvernement, le CTA, a adopté, lors du mois de mars dernier (2014) une résolution pour la criminalisation de la foi Shougdèn. Voici le lien pour la consulter : ICI.

Le CTA a aussu publié les noms, photos et renseignements personnels de personnes qui ont participé à des manifestations de cette spiritualité dont certains concernent des citoyens américains des tibétains résidents aux USA.

Répondre à cet article