POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


NOS TRANSFUGES YOUTUBEURS TIRENT SUR L’AMBULANCE

Ouled Lahram, depuis l’étranger, sur les cordes sensibles d’une jeunesse agitée !

lundi 10 septembre 2018
par Hamitouche Amar


Transfuges, fuyards d’une justice les condamnant pour appartenance à bandes terroristes et implications dans meurtres de civils en Algérie. Il y a dans le lot aussi, ceux qui se sont exilés pour n’avoir pas su saisir leur chance et profiter de la générosité du système....défections souvent faites à chaudes larmes, à dessein d’émouvoir les mafieux et corrompus du pouvoir auxquels ils étaient déjà les affidés !. Ils s’investiront tous en donneurs de leçons par vidéos You Tube interposée, prêts à se jouer de la naïveté des algériens.

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Plusieurs transfuges algériens à l’étranger prennent la parole sur le Web pour diffuser des vidéos à l’adresse des nationaux restés en Algérie. Avec un ton grave, le verbe accusateur et mots lourds de sens, ils jugent des pratiques de pouvoir et ceux qui en sont derrières, sans oublier les laudateurs. On les croirait au-dessus de tout soupçon à les voir s’offusquer des pratiques mafieuses des gens du pouvoir et de leurs affidés. Pour ne rien vous cacher, ils étaient pour la plus part des aides de camps, des sous-fifres parfois...

Les vidéos diffusées sont pour la plus part, l’expression de règlements de comptes et d’insultes, touchant des personnes dans leur vie privée et l’honneur de leur famille. D’autres vidéos, se disent partisanes ou simplement anti-système pour vous distiller des commentaires et analyses...procédures qui n’ont rien à envier à celles qu’utilisent toujours les satrapes du pouvoir pour glaner privilèges et influences à dessein de peser dans l’échiquier politique national pour le maintien du statu quo.

- Les activistes algériens et les ONG islamistes d’Europe 28 février 2013

A première lecture ou vue, on est très emballé par la profondeur de la critique. Le pourrissement de la situation en Algérie, justifie largement ces appels à une prise de conscience de la part du peuple. Un pays des plus riches au Maghreb et en Afrique mais dont la population est des plus paupérisées. L’inégale répartition des richesses n’est plus une vue de l’esprit mais le vécu au quotidien de l’algérien lambda. Toute l’activité économique, politique, socioculturelle est sous perfusion à l’instar de son président que ni la vie, ni la mort n’en veulent...La pensée de tout un peuple se sclérose et retrouve refuge dans le fanatisme le plus absolu. Un fanatisme qui s’érige en système culturel pour toute fortune à la portée de ce pauvre peuple.. Il n’y a qu’en Algérie ...et nul part ailleurs où vous trouverez des "cliniques de Roqia", ou unités de soins par simple incantation de versets coraniques et d’exorcisme. Une situation, nonobstant si chaotique à tout point de vue qu’elle n’échappe à personne !

Toute la jeunesse est à réinventer. Le discours de ces vidéos de propagandes se font matrice d’une nouvelle forme d’endoctrinement. On y apprendra à cette jeunesse le mode opératoire de la haine de l’autre, sans commune mesure ou moindre distance pouvant pousser à la réflexion et au discernement. On lui apprendra à détester tout ce qui est algérien et toute réflexion en dehors des canevas que ces pseudos intellectuels auraient jugé convenables pour notre type de société.

Très rares sont les vidéos qui se hasardent dans un discours, critique, constructif de notre économie ou société. Le fanatisme est si omniprésent que la logique du discours s’en imprègne...Au hasard de n’importe quelle écoute vidéo, on entend seriner les moralistes de circonstance pour nous rappeler que ceux qui trichent et dilapident nos richesses, sont des "Ouled Lehram", au lieu de discourir des failles des gouvernances qui ont érigé l’aléatoire en système de valeur et conjuré l’esprit de rigueur pour empêcher tout aventurisme emmenant à la dilapidation des richesses de notre Algérie.

- L’ANP a gagné une atmosphère sociale hostile aux terroristes. 25 janvier 2016

C’est dans le credo de la critique rationnelle qu’on aurait voulu voir nos orateurs du Net (You Tube), faux dévots et détenteurs de discours au ras des pâquerettes...les voir discourir sur les éléments de la concorde nationale que les démons séparatistes menacent... aurait été un soulagement. Les entendre parler, tout simplement d’humanisme, loin de tout discours haineux faisant le lit d’une éventuelle discorde, les rapprocherait du pauvre peuple qu’ils grugent, voilà des années.

Le besoin de vérité, de discours fédérateurs et de tolérance est crucial dans toute société qui se construit. La surenchère religieuse et linguistique sont les dangers à éviter ! Les mouvements d’essence religieuse doivent céder la place aux mouvements populaires dont les programmes politiques n’ont de souci que la recherche des voies et moyens de lutter contre le sous-développement endémique qui nous frappe depuis les lendemains d’indépendance.

L’État de droit et ses options sur la citoyenneté sont les gages d’avenir meilleur... Que ces « Youtubeurs » s’amendent et en fassent les thèmes à développer dans leurs discours, si tant leur importe l’idée de libérer l’algérien et l’Algérie. La critique du système vaut bien mieux que celle des hommes. Les décennies qui ont jalonné notre histoire semblent avoir immortalisé ce mode de gouvernance et ce système de pensée... Triste modèle ayant survécu à ses instigateurs en charge de le sacraliser.

Nous ne dirons jamais assez de ces hommes de propagandes et de leur nuisance quant à leurs intentions.

Beaucoup de questions nous viennent à l’esprit lorsqu’on les voit pérorer depuis leur exil. Sur l’usage d’un discours châtié s’enracinant dans la péninsule arabique loin de nos cotes barbares pour nous suggérer un dépaysement identitaire et même idéologique sous la férule ou bannière de cet arabisme désuet...Ils s’en serviront pour enterrer toute velléité d’indépendance culturelle ou linguistique chez-nous. - De quoi vivent-ils ? Sachant que la vie en Europe n’est pas facile pour des femmes et des hommes qui y migrent à un âge avancé.

Le passé de ces parangons de vertu et de la compétence était pourtant des plus enviables, question statut et privilèges. Il a fallu que la décennie noire vienne à nous submerger que ces « belles natures » se décident à quitter le pays avec fracas. Il y en a qui, par désertion, d’autres, déjà en poste à l’Étranger, refusaient carrément de rentrer au pays après fin de séjour programmé... L’instabilité due aux années de terrorisme était la cause principale de tels départs. L’odeur de la mort était diffuse et les libertés restreintes... Autant de raisons pour ces opportunistes islamo-baâthistes pour préférer le cocon européen.

Mais de quoi vivent-ils réellement ?

Sans trop s’attarder sur la provenance des moyens de leur vie, la question relative à la provenance des informations qu’ils nous distillent est d’une importance capitale. Ce sera peut-être à partir de ces éléments de réponses que nous jugerons du degré d’intelligence et de compromission avec les divers services secrets étrangers.

Pour certains, comme Ferhat M’henni et le romancier Sansal, nul besoin de chercher plus loin, étant donné la publicité qu’ils en font lors de leurs déplacements en Israël et les activités pour la promotion du sionisme, auxquelles ils y prennent part. Les autres, nombreux se distinguent en majorité par leur encrage identitaire dans l’islamisme et l’arabité. L’exemple de l’animateur de radio dans le midi de la France dont les discours ont permis la réhabilitation des Layada, Boumezrag etc...

- La justice française s’emballe pour les droits humains, abdique au terrorisme d’Algérie 4 février 2015

Les militaires (arabophones) en majorité ayant déserté l’armée en plein compagne anti-terroriste, ont à l’évidence été accueillis et sûrement grassement payés pour les petits rôles dont ils seront les intermédiaires pour les causes de désinformation et les tentatives d’ingérence.

Les informations et spéculations fournies par nos « YouTubeurs » au quotidien, représentent une charge en terme de travail assez colossale pour ne voir que leur petite personne ou les quelques amis dont ils s’en targue, pour les dire à l’origine et la source de toute info. qu’ils nous donnent.

L’affaire des 700 kg de drogues est assez symptomatique d’une velléité d’intervention étrangère qui se sert de ces transfuges comme moyen de pression sur les mafieux au pouvoir et peut-être comme poudre aux yeux pour mieux préparer et asseoir un nouveau pouvoir vassal en Algérie.

C’est à se demander aussi s’il n’y a pas de 5eme colonne dans notre pays, sinon comment nos ’’YouTubeurs’’, depuis leur exil pourraient-ils avoir la primeur de certaines informations ? Si ce n’est par canaux secrets, émanant de personnes rompues au travail dans l’ombre. L’intelligence avec l’ennemi est envisageable dans ce cas de figure pour les besoins de confort personnel et de train de vie.

L’information spécialement destinée au travail de sape, de désinformation et de manipulation fait partie d’une stratégie qui vise la déstabilisation. Elle s’essaye à forger une vérité alternative de nature à semer le doute dans l’esprit des algériens. Rappelons-nous l’action de désinformation ayant ciblé la Libye... Le chaos en a été le lot. Le même procédé ayant été appliqué aussi bien en Irak qu’en Syrie... La même arme est encore déployée récemment pour les cas de soi-disant usage des armes chimiques par le régime syrien...

Retenons néanmoins que l’ennemi est toujours à l’affût. Il ne ratera aucune occasion pour se servir des faiblesses de nos citoyens pour nous imposer sa pensée et ses modes de gestion pour une main-mise sur nos richesses.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article