POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • Quand Bouteflika avance ses indicateurs positifs…

    1er octobre 2015, par Damien Djamel Bouch’Raf
    On le dit abattu par la maladie. Son aphasie étant visiblement partielle, mais rien de grave. Le bon état de sa tête a rassuré tous, le Monde et les institutions locales. Le chef du gouvernement, Sellal, a témoigné que le cerveau de Bouteflika est très vif, voire quasi efficient. Et « on ne gouverne pas avec les pieds » a ironisé le chargé de la campagne électorale et actuel chef de l’exécutif. Le raïs donne des coups de plumeau sur les poussières de la bureaucratie, il fallait le faire pourtant et le (...)