POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Bénin : L’opposition en campagne d’intoxication contre Yayi à l’étranger




jeudi 8 juillet 2010
par Elias


Avant d’atteindre son objectif, l’opposition béninoise ne peut que renforcer la misère du peuple béninois et arriérer complètement le pays sur tous les plans. Et déjà, elle est à l’œuvre. Reste à savoir si le peuple permettra à ce qu’une majorité use des pouvoirs à elle conférés par le peuple, lui-même pour ralentir le train de développement en cours depuis 2006.

Dans le but de finir avec le régime du Président Boni Yayi qui ne fait que lutter pour le bonheur des populations au détriment des « voleurs » qui pensaient que le pouvoir d’Etat allait s’éterniser dans leur main, les membres de l’opposition béninoises, en l’occurrence les députés du G4 et G13 se sont lancés en campagne d’intoxication contre le régime en place devant les partenaires techniques et financiers. En le faisant, ils oublient qu’ils sont Béninois et qu’ils travaillent pour détruire le Bénin qu’ils rêvent gouverner dans un futur lointain. C’est un plan bien conçu qu’ils sont entrain de mettre en œuvre aussi bien au pays qu’à l’étranger.

Au Bénin, ils agissent à travers le blocage des votes de lois importantes et des projets d’accord de prêt. Les plus récents qui ont fâché toutes les femmes du Bénin sont encore dans les mémoires : il s’agit du microcrédit aux plus pauvres qu’ils ont tenté d’anéantir. Mis à part cela, il y a aussi les déclarations faites ça et là par des députés pour, soi-disant, attirer l’attention des partenaires financiers sur le fait qu’ils doivent se méfier par rapport aux prêts à accorder au Bénin. Tout le monde a suivi avec intérêt la déclaration faite par l’honorable da Matha à l’Assemblée lors de la toute dernière plénière qui a limité les ordonnances du Chef de l’Etat. A travers sa déclaration, le député qu’on peut se permettre d’appeler un « Made in Yayi » a invité les partenaires à se méfier du Bénin dans les accords de prêts et de financement. Sur l’internet, la campagne est tout autre. Ce sont des bardos qui sont recrutés pour publier des articles qui salissent l’image du pays. Des extraits d’articles de journaux sur les méfaits du pouvoir Yayi sont régulièrement relayés sur le net.

Selon nos dernières informations, un groupe de députés et d’hommes politiques s’apprêtent à prendre d’assaut les sièges des partenaires financiers à l’étranger pour démontrer comment le Bénin n’est pas un pays à aider.

Ce qui dérange un peu dans ce fait est la complicité des députés Fcbe qui ont connu le seuil de l’hémicycle grâce à Yayi Boni, devenu aujourd’hui malheureusement la bête noire à abattre. Que veut l’opposition béninoise au juste ? Prendre le pouvoir ou rendre le pays ingouvernable au futur Chef de l’Etat ? La campagne d’intoxication contre le pays à l’étranger a des conséquences graves que l’opposition béninoise ne connaît certainement pas. Elle aura le temps de le savoir. Seulement, le peuple béninois doit éviter le piège de ces hommes politiques de mauvaise foi qui ne se soucient guère de l’intérêt commun. Une forte mobilisation et un soutien indéfectible sont nécessaires pour encourager le Président Boni Yayi à aller de l’avant.

Félicien FANGNON