POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Voiture sans chauffeur et volante objectif technologique doublé.

Voiture sans chauffeur et volante objectif technologique doublé.



Alors qu’Uber lorgne au véhicule automatique, Airbus le veut aussi dans le ciel.


mardi 23 août 2016
par N.E. Tatem


Alors qu’Uber songe à la voiture autonome, Airbus compte faire l’essai de son prototype de sa voiture volante en 2017. Ces bonnes nouvelles de prouesses technologiques accélèrent le travail en matière de logistique consacrée au transport des personnes. Alors que sur le plan juridique, les handicaps ne sont pas surmontés, y compris même pour l’usage d’Internet qui est déjà parmi les mœurs quotidiens des peuples. Les scientifiques technologues risquent d’être freinés dans le trafic des déplacements. L’incompétence des législateurs, généralement identifiée dans les maladresses des élus, est devant de nouvelles perspectives qui les dépassent.

Voir en ligne : Les articles signés N.E. Tatem

Uber, la startup qui a fait couler beaucoup d’encre, à cause de sa principale application informatique pour appareils mobiles qui lie propriétaire de voiture et usager de transport, compte investir dans la voiture autonome ou sans chauffeur. Dans le cas où elle disposerait de sa propre flotte avec cette nouvelle ambition, son modèle économique actuel, consistant à permettre de transférer de personnes dans des véhicules privés, ne sera plus l’originelle…


- Alerte pour l’accélération de l’épuisement des ressources de la Terre 8 août 2016
- Un steak in-vitro dégusté en 2013, un précieux pas ! 30 décembre 2013

Uber, basé à San Francisco, valorisé à 50 milliards vient d’annoncer, jeudi 18 août 2016, son accord avec le fabricant automobile suédois Volvo Cars (lire le communiqué ICI), ainsi que le rachat de la start-up californienne Otto, qui développe des logiciels pour les véhicules autonomes. Ce qui ouvre perspective à son nouveau projet dont la technologie innovante tient la vedette chez les constructeurs mécaniques.

Les deux partenaires ont déjà fait avancer leur expérience depuis 2014, l’un mettant un véhicule autonome dans les rues de la ville suédoise de Göteborg et Uber fait de même aux Etats-Unis à Pittsburgh (Pennsylvanie, nord-est). Mais au regard des grands embouteillages de la circulation, même cette innovation de voitures sans chauffeurs est devenue une intermédiaire pour des créations plus poussées.


- Le Pentagone veut son avion de la guerre des étoiles 9 avril 2015
- Un couple filmé à partir de leur téléviseur intelligent 26 mai 2016

Encore plus puissantes nouvelles technologies peuvent déjà dépasser ce qui n’est pas mis en route à travers l’automatisation de la conduite utilisant des détecteurs et des ordinateurs embarqués. L’initiative de la voiture volante qui répond directement à l’urgence du besoin logistique et urbain, des encombrements des voies de circulation, commence sérieusement d’intéresser les gros industriels ayant suffisamment de savoir-faire et de fonds à investir.

Les essais en vol du premier prototype de véhicule sont prévus pour la fin de 2017, selon un communiqué d’Airbus, le constructeur aéronautique européen qui n’est plus à présenter. Les problèmes de circulation sont de plus en plus aigus à travers le monde, en raison de l’urbanisation croissante. Il touche particulièrement les « mégapoles » où sont catégorisés les centres urbains avec plus de dix millions d’habitants.


- Initiative 2045, prolongation de la vie dans un être non biologique ! 18 juin 2013
- ADN : le séquençage bientôt pour tous 22 mars 2013

Dans un communiqué (lire ICI) les explications généreusement fournies sont divulguées, les essais seront exécutés dans des conditions réelles. À bien réfléchir la voiture volante serait donc un drone de grand volume, puisque l’autonomie de la conduite qui est son pilotage est déjà en place, avec l’expérience Amazon qui fait ses livraisons de la sorte.

Répondre à cet article