POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


SYRIE : Jabhat Al-Nusra en première ligne



Des islamo-terroristes internationaux en tête des factions armées contre Bashar.


jeudi 27 décembre 2012
par Hugo Mastréo


L’idée que l’Occident veut maintenir le statu quo en Syrie au bénéfice d’Israël, fait son chemin. La population syrienne commence à croire que les dirigeants occidentaux permettent à Bashar Al Assad de durer pour semer le chaos. C’est-à-dire affaiblir un ennemi potentiel de l’Etat hébreu. Plutôt Bashar que les islamistes ! Ce qui permet de veiller à ce que le plateau du Golan, occupé par un colonialisme illégal, est une thèse qui circule et elle est au cœur des nouvelles visions. Notamment chez les jeunes qui sont pressés de terminer la crise qui touche leur pays.

Voir en ligne : Notre dossier : SYRIE

Les principaux groupes islamistes qui activent dans la lutte armée contre le régime du Baâth syrien sont Ahrar al-Sham (Les dignes du Sham), Fajr al-Islam (l’Aube de l’Islam), Liwa al-Tawhid (Brigade de l’unité) et Jabhat al-Nusra. Ils ne diffèrent en rien l’un de l’autre pour leur pseudo-idéologie mêlant terrorisme et islam. Si les trois premiers restent encore embryonnaires, le 4ème "Fajr al-Islam" passe pour une puissance de frappe qui prend la vedette à l’ASL « Armée Syrienne Libre » face au pouvoir du dictateur.

Depuis quelques jours on ne cesse de lui attribuer des opérations audacieuses et d’ampleur criminelle qui lui ont permis d’être actuellement la première force des combattants contre le pouvoir de Bashar. Annoncé officiellement précisément le 11 décembre quand Jabhat al-Nusra (Front de la victoire), qui s’embarrasse d’être assimilé à Al Qaeda, a pris une caserne. Pourtant ses réseaux ont la même appartenance, selon les déclarations et leur vérification.

Soit 4 jours après la réunion en Turquie de l’ASL (Armée Syrienne Libre), qui a rassemblé tous les groupes armés connus. Aucune des quatre factions islamistes syriennes n’a assisté aux diverses réunions de l’opposition. Jabhat al-Nusra est considéré comme le plus puissant des opposants, et se dit avoir refusé d’être dans la Coalition nationale. Si cette organisation a été déclarée par les Etats-Unis comme terroriste, l’opposition qui a lutté depuis le début y voit comme un ticket pour faire durer Bashar Al-Assad au pouvoir

C’était au moment de la prise d’une base militaire, et en évinçant le reste des combattants de l’ASL qui ont partagé l’assaut sur cette caserne de l’armée officielle, que Jabhat al-Nusra s’était fait connaître. L’enlisement de la crise syrienne a entraîné qu’apparaisse ce groupe, après 21 mois que la contestation armée a commencé face à un pouvoir surarmé.

On sait peu que peu de choses, au sujet de ce groupe religieux et au précepte conservateur. Encore secret, son chef reste mystérieux et il aspire à établir un Etat islamique en Syrie. Mais la discipline vantée par Jabhat al-Nusra, ainsi que sa réputation sur le champ des batailles, le place parmi les autres combattants qui eux se sont dits laïcs, en première ligne. Nombreux jeunes syriens cherchent à y adhérer.

Montré jusqu’à là comme un prolongement d’Al Qaeda qui active en Irak, du fait de l’expertise dans le maniement des bombes placées sur des véhicules et maniées à distance qui est un mode opératoire attribué aux islamo-terroriste aguerris généralement de la nébuleuse de Ben Laden. Jabhat al-Nusra renferme nombreux combattants du terrorisme international, chose que le groupe affiche fièrement parmi sa composante.

Syrie Jabhat En-Nusra

Des journalistes ont tenté de savoir qu’est ce front. Un article du « Times » a rapporté son mode de recrutement, expliqués par un certain Adnan qui s’est exprimé au journaliste, Rania Abouzeid, à visage caché. « Nous accordons une grande d’attention à la chasse individuelle, nous sommes préoccupés par la qualité et non la quantité… »… « Les fumeurs ne sont pas admis. Une recrue potentielle doit suivre une formation religieuse de 10 jours par des cours de formation, afin de vérifier sa compréhension de la religion, ses mœurs, sa réputation » . Puis 15 à 20 jours de formation militaire.

L’organisation Jabhat En-Nusra maintient un black-out sur les informations la concernant. La diffusion des ses déclarations et de ses vidéos se fait via son aile médias nommé al-Manarah al-Bayda (le phare blanc). Le principal de sa matière en proclamations est promu en ligne par Shamoukh al-Islam, l’un des principaux forums sur Internet proches d’Al-Qaïda.