POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, (...) > Les simulations de combats peuvent-elles empêcher des conflits et éviter des (...)

Les simulations de combats peuvent-elles empêcher des conflits et éviter des guerres ?

Les grandes manÅ“uvres de l’OTAN et de la Russie se succèdent : à partir de quand l’alerte ?

jeudi 25 octobre 2018, par Nacer-Eddine Tatem Boukhari

Aujourd’hui a commencé la plus grande manÅ“uvre militaire de l’OTAN, après bien sûr celle de la Russie d’il y a un mois. Ces jeux de guerre s’organisent pour appréhender une éventuelle confrontation. Ce qui n’est pas impossible au regard de l’Histoire européenne. L’ancien continent a couvé le siècle dernier les deux grands conflits, sans que le reste de l’humanité les veule, mais ayant pris part malgré elle.

Les ministres chargés de la Défense concernés expliquent que l’ampleur de ces entraînement opérationnel sont des préparatifs aux combat. Aux frontières russes s’accroît le cloisonnement des adhésions des anciennes républiques de l’Europe de l’est, de l’ex-Pacte de Varsovie et des États baltes, à l’OTAN.

- Désespérante Libye, l’ONU ne sait plus qui faire intervenir après le chaos de l’OTAN
30 septembre 2018

De même que l’intensité des pratiques de guerre ne cesse d’augmenter, des deux côtés. Avec une concentration des forces russes, celui de l’ancien Union soviétique s’est effrité. Les membres des deux blocs ont des objectifs de mener des actions de combat offensifs, le raisonnement défensif est galvaudé envers un ennemi prévisible. Alors notre ère a des capacités destructives incommensurables...

Mardi 11 septembre 2018, ont des manœuvres militaires russes avec la participation de quelques bataillons de diverses forces chinoises. La presse, qualifia l’événement comme le plus grand du genre de l’histoire russe. Elle rapporta que 36.000 véhicules ont été mobilisés et près de 300.000 hommes y ont participé. Tout en insistant sur la dénonciation de l’OTAN qui a vu une répétition à grande échelle d’un conflit…

Depuis le 25 ce mois d’octobre, l’organisation politico-militaire (NATO ou OTAN), comme elle se qualifie elle-même et la définissent toutes les encyclopédies, a entamé un de ses plus grands exercices militaires depuis l’effondrement de l’Union soviétique. Il rassemble des dizaines de milliers de soldats (50 000 avec 65 navires, 250 avions, 10 000 véhicules) dans, ce que le chef de l’alliance occidentale a qualifié de "démonstration solide" des capacités, d’unité et de résolution à l’époque d’un danger croissant en Europe.

- Satan-2, nouveau missile nucléaire russe qui dérange l’OTAN
11 mai 2016

29 pays alliés sont présent, ainsi que leurs partenaires finlandais et suédois. Le champ de cet entrainement s’étend de l’Atlantique Nord à la mer Baltique. Il a débuté en Norvège pour deux semaines, où se concentre l’essentiel des épreuves, afin que ce pays testera sa capacité à accueillir et à gérer un soutien venant des alliés.

Si les manœuvres russes, baptisés « Vostok-2018 », ont pris un peu d’une semaine, celles de l’OTAN, ayant pour appellation Trident Juncture 18 , en abrégé TRJE18, comptent s’étaler jusqu’au 9 novembre, chose qui a été précisée comprenant deux étapes, à l’intérieur de la Norvège qui partage un peu plus de 200 Km de frontières avec la Russie. Pays censé subir des agresseurs fictifs et la riposte collective pour la restauration de la souveraineté de l’allié à l’OTAN.

Ces manœuvres sont même plus longues, elles durent pour accomplir ses trois parties principales. La phase de déploiement dure d’août à octobre. L’exercice de terrain réel du 25 octobre au 7 novembre. Et finalement l’essai de poste de commandement du 13 au 24 novembre 2018 qui consiste à vérifier le commandement global.

Malgré les critiques adressées à l’exercice de l’OTAN, la Russie a accepté l’invitation d’envoyer des observateurs en Norvège. Ce que M. Stoltenberg a salué au nom de la transparence. Cependant a cité, par la voix de son secrétaire général, comme le président Trump, le viol par la Russie d’un pacte sur les armes nucléaires...

1959 NATO and WP troop strengths in Europe.svg
Par Iron Curtain map.svg : Sémhur
EuropaNATOWP1959.png : wikifreund, Germany
Original uploader was Wikifreund at de.wikipedia
derivative work : Sémhur (discussion) — Iron Curtain map.svg
EuropaNATOWP1959.png, CC BY-SA 3.0, Lien

Effectifs des forces armées de l’OTAN et du pacte de Varsovie en 1959 :    Pays membres de l’OTAN    Alliés des pays de l’OTAN    Pays membres du pacte de Varsovie    Pays neutres    Pays non-aligné Le chiffre sur la péninsule Ibérique comprend les effectifs américains stationnés dans la région et ceux de l’Armée portugaise.


Voir en ligne : Notre dossier OTAN

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don