POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Affaire Icc services au Bénin : Comment les béninois ont été dupés




mercredi 21 juillet 2010
par Elias


La confiance n’exclut pas le contrôle dit-on. Cet adage vient de s’ajouter au vécu quotidien des béninois. L’affaire Icc services et consorts vient de mettre au grand jour, la face cachée d’un feuilleton dans lequel, les béninois dans leur ensemble, du moins ceux qui y ont cru, ont été dupé. Chronique d’une mésaventure de gain facile.

Nul ne peut savoir aujourd’hui, comment est née cette aventure dite de placement d’argent au Bénin. Comme une trainée de poudre, l’information a fait le tour du pays, de bouche à oreille, ou par des publicités tapageuses dans la presse. Du coup, amis, parents et autres collègues de services se sont mis à courir vers les structures de placement, s’absentant même de leur lieu de travail, et avec pour seul objectif à atteindre à court ou à long terme, bénéficier des intérêts faramineux et réussir des projets. Par centaine de milliers, les béninois prennent d’assaut tous les jours, les structures de placement au grand bonheur des responsables qui, seuls, savaient les réelles intentions poursuivies dans ce nouveau secteur d’activités mis en place. Une fois les placements effectués, les premiers épargnants ont très tôt eu droit à leurs intérêts et se donnent alors comme mission de vanter les mérites de ces structures de placements et inciter alors la majorité des béninois qui n’y croyaient pas encore. Et dans le même ordre d’idées, d’autres structures foisonnent et voilà le début d’une mésaventure à la béninoise.

Icc services, le déclic

Les nombreux épargnants de ces structures de placement dans leur quête de ce gain facile, demandent alors à rentrer en possession de leurs intérêts. Débordé par la horde de personnes qui ont fait les placements, les structures dont Icc Services qui fait figure de l’une des grandes de la place, sont dans l’obligeance de verser les intérêts. Et le calvaire, des béninois qui y ont cru commença. Le feuilleton vient alors de commencer. En effet, c’est à la suite de la demande de versement des intérêts que les queues se font sentir devant les structures notamment Icc Services. La patience commence par être longue et les problèmes ont alors leur début. C’est le début d’une longue histoire qui conduira à la découverte de la vérité sur les réelles motivations de ces structures de placement qui ne sont autres que des réseaux d’escroquerie mis en place. Les béninois qui y ont cru (toujours eux) viennent de se rendre à l’évidence qu’ils ont été purement spoliés. Et c’est le gouvernement qu’il faut alors appeler au secours. Une seule question : le gouvernement était il à l’origine lors du dépôt de ces partisans de recherche de gains facile ? Une autre phase de cette aventure est alors née car, Boni Yayi et tout son gouvernement se sont alors mis dans la danse afin de préservée l’intérêt supérieur des béninois et les aider à retrouver leurs droits.

La magnanimité de Boni Yayi affichée

Comme un bon chef de famille, Boni Yayi informé de la situation met les bouchées doubles et prend ses responsabilités. Très tôt, les comptes de ces structures sont gelés. C’est la première des mesures prises pour permettre de voir clair dans la situation. Les responsables ont alors commencé par faire des aveux qui ont permis aujourd’hui au comité de crise mis en place de se rendre à l’évidence de cette vaste escroquerie faite sur les béninois. Cette magnanimité du président de la république est alors mal accueillie. L’ingérence de l’Etat dans cette escroquerie, n’avait elle pas son importance dans la mesure où cela a permis de mettre la main sur certains complices et responsables ? Pourquoi ne pas aider les autorités judiciaires à mettre la main sur les complices actuellement en fuite plutôt que de les protéger dans leur fuite ? Pour avoir pris ses responsabilités, le Chef de l’Etat est aujourd’hui objet de toutes les critiques. Ou se trouve alors le sens de bonne gouvernance inculqué par Boni Yayi, et auquel tous les béninois sont invités à s’y impliquer ? La situation à l’heure actuelle est déjà sous contrôle et les auteurs de cette escroquerie liment déjà leurs dents pour certains contre les barreaux. Pour les autres, les voies et moyens sont mis en place pour mettre la main sur ces vils individus afin de restaurer les droits des béninois (pour ceux qui y ont vraiment cru) de retrouver leurs avoirs.

Evelyne DELE