POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > L’essor du marché des télécoms incite les jeunes Algériens à l’aventure (...)

L’essor du marché des télécoms incite les jeunes Algériens à l’aventure Startup



L’obligation de couverture exigée par la population, un atout à la richesse immatérielle


dimanche 30 juin 2019
par N.E. Tatem


L’adoption du réseau téléphonique fixe modernisé en Algérie a commencé à s’améliorer en 2016. Plusieurs années de maintien des anciennes technologies, mettaient le pays en déclin, par rapport à l’évolution de son environnement. Et sa population, animée des avis de la communauté vivant à l’étranger qui dispose de meilleurs outils de communication, faisait maintes demandes pour le développement de la TV, la téléphonie et surtout du signal Internet.

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Le nouvel indice, qui analyse le marché de la bande passante, pour le fixe et le mobile, classe l’Algérie en seconde position, suivie par l’Afrique du Sud en troisième. Maurice se maintient en tête, alors que l’Algérie et le pays de Mandela, détrônent le Ghana et la Tunisie qui descendent aux positions inférieures.

Binary Data - 0 octets
Téléchargement du dernier rapport.
Site externe de « BuddeCom », il faut s’inscrire pour avoir une copie.

La pénétration des ménages, étant supérieure de trois fois dès 2017, de son pourcentage originel dressé seulement pour fin 2014, une date assez rapprochée. C’est l’une des meilleures performances d’Afrique. Elle est jointe à celle de l’île Maurice et d’Afrique du Sud. Ces trois marchés des télécommunications deviennent les plus matures du continent africain.

- Réaliser des infrastructures et suivre l’essor des télécoms est une exigence sociale en Algérie mercredi 16 janvier 2019

Entendre par maturité, ils peuvent distribuer efficacement tous les contenus, selon l’étude de « BuddeCom », que nous vous donnons (en langue anglaise) en document avec cet article. Cette société indépendante spécialisée en recherche sur le marché des télécommunications et de l’économie numérique, qui agit pour 190 pays sur les nouveaux médias.

Elle dit que le développement du marché du haut débit fixe en Afrique a longtemps été contrecarré, par le manque d’infrastructures fixes dans les régions rurales et semi-rurales. Son travail est suivi particulièrement dans les marchés émergents d’Asie, d’Afrique et du Moyen-Orient, où ses activités fournissent souvent des informations qui ne sont généralement pas disponibles.

Nous avons diffusé un récent article sur la pression de la population algérienne pour de nouveaux équipements notamment d’Internet, de télévision digitale et de téléphonie. Il est clair que ce n’est pas un effort créatif et un fort engagement d’investissement. L’Algérie dispose de ressources financières et la passion de sa jeunesse se tourne vers l’étranger. Alors réaliser des infrastructures obéit à une exigence sociale.

- Les Algériens seront soulagés, de la lenteur d’Internet, avant la fin de l’année 2018 29 avril 2018

Mais pas seulement, la mauvaise qualité des réseaux dans les zones urbaines qui concentrent une forte demande. Comme il s’agit d’un essor mondial de ces High Tech, il y a du retard mais les opérateurs locaux sont astreints de satisfaire la population. En 2017, le câble reliant le pays d’Afrique du nord à Valence a rajouté un plus dans la connexion au Monde, améliorant grandement l’univers d’Internet en Algérie.

Sont utilisés pour ce classement, une gamme de paramètres économiques fixés sur une échelle de 1 à 100 avec une comparaison de la région. Pour préciser les performances du leader africain, la fibre est disponible pour environ 85% de la clientèle haut débit fixe de l’île Maurice. Où le marché du tourisme, en plein essor, a stimulé le secteur du haut débit qui est aussi parmi les prestations recherchées par les plaisanciers.

La concurrence sur les prix entre les trois opérateurs de réseau s’intensifie. L’entreprise publique « Algérie Télécom » qui prolonge le système postal, auquel tout un ministère était depuis toujours dévoué. Il dispose depuis 2003 de la filiale « Mobilis-ATM » qui soumet les autres entreprises présentes Djezzy d’Orascom et Ooredoo de Wataniya, à soutenir l’accès du public à cette prestation. Laquelle est devenue l’un des repères essentiels qui démontrent le degré d’évolution des pays.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article