POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


De bien jeunes adolescents utilisés en kamikazes par Daesh...



En Irak et en Turquie, nouvelle génération de tueurs...


lundi 22 août 2016
par jaco


Le président turc a personnellement intervenu à propos du dernier attentat de Gaziantep, ville sud du pays et proche de la frontière syrienne, qui a eu lieu dans la soirée du samedi 20 août dans un quartier kurde. C’est parce que cette attaque est la plus meurtrière depuis le début l’année 2016 et aussi le mode opératoire des terroristes est nouveau, voire insolite, pour que le chef de l’Etat turc a été obligé d’en parler. De bien jeunes garçons, Boko Harem a déjà employé des filles de cet âge, envoyées à la mort au milieu de la foule.

Voir en ligne : Notre dossier : Daesh ISIS EIIL Daech Isil

Cet attentat a été commis lors d’un mariage et a fait au moins 51 morts selon les premiers bilans. Le groupe Etat islamique est soupçonné d’être responsable de cette attaque où un adolescent, âgé entre 12 et 14 ans, a été utilisé en kamikaze, selon Erdogan. On dénote aussi plus de 100 blessées.


- Jeunes islamistes du monde attirés par l’EIIL -ISIS ou Daash 27 juillet 2014

La description du déroulement de cet acte suscite moult questionnements. D’après les agences locales, le terroriste s’est mêlé aux invités d’une fête familiale où sont présents un grand nombre de femmes et d’enfants, pour ensuite faire exploser la charge qu’il portait. D’après le quotidien Hurriyet, les mariés avaient été blessés et hospitalisés mais que leurs vies n’étaient pas en danger.

Les témoignages, notamment de personnes présentes, disent que la fête du mariage se déroulait en plein air. Les mariés étaient originaires de la région de Siirt, une autre ville plus à l’est, majoritairement habitée par des kurdes. La cérémonie a été déplacée en raison des violences entre les rebelles kurdes et les forces gouvernementales, dans cette seconde localité.


- Fuite de 22 000 fiches "de police administrative" du Daesh 10 mars 2016

Cette attentat a aussi soulevé les réactions, dont celle du pape François Au Vatican. L’ambassadeur des Etats-Unis John Bass s’est obligé de dénoncer cette perversité. Vladimir Poutine a condamné « la cruauté et le cynisme », au moment du réchauffement des relations entre les deux pays. Et François Hollande a adressé ses condoléances en qualifiant d’ "ignoble" cet attentat.

Une grande émotion a frappé les kurdes de l’ensemble du Moyen-Orient à la suite de ce crime abjecte. Beaucoup de Kurdes ont perdu la vie, sur les lignes des fronts anti-Daesh tant en Syrie qu’en Irak. Dernièrement une frappe de l’armée syrienne a visé une base ou stationnaient des contingents Kurdes.


- Les redoutables technologies d’armement entre les mains d’#ISIS 8 janvier 2016

Après le coup d’Etat manqué du 15 juillet en Turquie, la guérilla kurde qui lutte pour la reconnaissance de son identité et ses droits, a observé une relative accalmie. Pendant la semaine qui a précédé cette assaille, le sud-est et l’est de la Turquie ont été secoués par trois attentats qui ont fait 14 morts. Puis qu’ils ont ciblé les forces de sécurité, ils ont été attribués par Ankara à la guérilla du PKK.

En Irak où les revers subi par l’EI (Etat Islamique ou Daessh), le serment des djihadistes, donné à leur recrutement qu’ils devaient se faire exploser en kimikazes est largement imposé aux recrues. Mais les fuites des terroristes étrangers des zones qui se libèrent petit à petit, suite aux frappes des aviations, diminuent énormément les effectifs des criminels. Même ceux qui s’explosent sont peu nombreux.


- Le recul d’#ISIS ne décourage pas les recrues : le flux "jihadiste" continue 11 janvier 2016

Dans le contenu, ci-après, un adolescent de 12 à 14, comme les traces laissées par celui qui s’est fait exploser en Turquie, a été arrêté en Irak, alors qu’il s’apprêtait de s’attaquer à un café. C’est le genre de lieu où la foule est dense, afin de faire le maximum de victimes. Il a été appréhendé avant qu’il fasse usage de se ceinture d’explosifs.

Pour nombreuses sources que Populi-Scoop a contacté via les réseaux sociaux du Net, certains adolescents envoyés pour se faire exploser sont endoctrinés dans les milieux religieux, puis envoyés parmi les terroristes. Mais d’autres ces jeunes se sont trouvés obligés de commettre ces attentas, car leurs parents ou membres de leurs familles sont tenus en otages par les hommes de l’Etat Islamiques. Ces derniers exigeraient ce sacrifice pour les libérer.

carte de la Turquie et de la Syrie montrant Gaziantep près de la frontière syrienne

Répondre à cet article