POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Sondage : Qui après Bouteflika ?



Recherche nouvelle tête dans de vieilles élections !


samedi 2 juillet 2016
par N.E. Tatem


Qui après Bouteflika ? Les élections présidentielles en 2019 sont certainement le plus important événement que l’Algérie vivra, après plus d’un demi-siècle d’indépendance. Moment de naissance de la seconde république, où celle gouvernée par la génération des acteurs de la libération, terminera son époque. Celle où le chef de l’Etat est légitimé par autre chose que la mémoire. La nation dépassera l’identité qui tient davantage du passé, ses dogmes et représentations. Un avenir radieux en sera plus et mieux inspiré...

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

Nous avons déjà publié un article sur notre sondage, lorsqu’il a atteint plus de 5000 consultations et a engrangé 323 votes (ou choix). Nous continuons parce que nous avons atteint 10200 visites avec 439 opinions exprimés. Et nous poursuivrons par exposer les résultats, au fur et à mesure, de l’évolution à la suite de la participation des lecteurs de Populi-Scoop et d’Akhbar-D’zaer.


- Présidentiable après Bouteflika : l’inconnue nouvelle tête plébiscitée. 24 novembre 2015

Nous avons expliqué dans un précédent article, ce projet de suivre l’avancée les votes exprimés pour cette opération de recueil d’opinion. Elle durera jusqu’au jour « J » des présidentielles de 2019 en Algérie, dont la date exacte est encore inconnue. Nous le ferons pour inciter les Algériens à s’accoutumer aux sondages en ligne. C’est pour cela aussi que nous recommandons à ceux qui jettent leur coup d’œil, ou bien contribuent, à s’inscrire à nos panels qui réservent de modestes surprises.

Graphique des résultants, au 30 juin 2016, à la question d’un seul choix.

Comme la tendance des choix a été dès le début déterminée, il n’y a rien à insérer comme suite, puisque la prédisposition première maintient son cap. Il vous suffit de lire notre précédent sujet pour prendre connaissance des choix. La question unique « qui après Bouteflika ? » garde sa voie. C’est toujours « la nouvelle tête » qui est plébiscitée. Elle est suivie par « l’ancien cadre ayant servi après l’indépendance » et ensuite viendrait « le militaire ».

Nous avons expliqué que ce vote anticipé virtuel est une expérience qui ouvre d’autres études collaboratives… Nous rajoutons maintenant des explications sur la modeste méthodologie usitée, afin de faire parvenir, en toute simplicité, l’opinion algérienne à la pratique des recueils d’avis, servant à l’étude sur le profil du prochain présidentiable.

Sur les deux principales méthodes « probabilistes et empiriques », ce sondage appartient à l’une. La première a des marges d’erreurs et la seconde, de laquelle relève notre cas, est usuelle donc sans approximation. Notre procédé, d’enquête sur les intentions de vote, a aussi intégré la possibilité d’émettre une impression, afin de donner chance aux échanges. C’est d’ailleurs avec ça que nous avons appris beaucoup de choses. Nous partagerons aussi prochainement, nos précisions qui seront exposées avec nos articles qui suivent.

Mais avant d’aller plus loin, nous signalons que notre question « qui après Bouteflika ? » a été plagiée par au moins 1 journal de presse écrite et bien plus de 2 sites Internet. Plusieurs de nos articles et même le slogan de notre site, lancé en 2007, « citoyens journalistes » a été reproduit. Ce qui arrive aussi à nombreux organes et enquêtes, mais nous sommes heureux d’être au poste du dirigeable qui développe l’innovation.

Graphique des participations du sondage : qui après Bouteflika ?

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute ICI - MERCI

Nous organisons des sondages, merci de vous inscrire à nos panels.

Répondre à cet article