POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Un spécialiste de la Mafia indique l’Angleterre, pays le plus corrompu du Monde



Le capitalisme embarrassé par les lanceurs d’alertes


samedi 4 juin 2016
par Rebel Kazimir


Les dénonciateurs, communément les lanceurs d’alertes, bannis de leur travail dans le secteur des services financiers. Voilà la méthode pour qu’aucune malversation administrative ou corruption d’individu ne puisse être connue ou traitée. Telle est le cas des procédures de tous les pays occidentaux, que l’ultralibéralisme noyaute. Un écrivain italien, connaissant les affaires mafieuses, a désigné le Royaume-Uni comme le pays le plus corrompu du Monde. Mais, ses propos sont tellement justes que le 1er ministre est cité dans les affaires et le nombre de paradis fiscaux liés au Royaume-Uni en est la preuve...

Voir en ligne : Notre dossier : Angleterre

Tout en endiguant, par tous les subterfuges possibles, les plus braves des citoyens, les pratiques du capitalisme on changé, elles sont bien pire que les dictatures... Elles ont emprisonné dans des ambassades, comme Julian Assange, le journaliste de Wikileaks, pour l’information cachée. Ou Edward Snowden, réfugié en Russie, pour avoir divulgué l’espionnage des personnes par les USA.


- Luxleaks : la traque des lanceurs d’alertes.
- La controverse des employés musulmans dans le commerce anglais !
- Tony Blair interpellé pour crimes contre la paix !

Il faut le dire que la décision, d’écarter les lanceurs d’alertes des métiers de la finance, est préconisée par les banques qui les emploient. Elle est pratiquement approuvée par les tribunaux, d’après les procès traitant les combines financières. Les décideurs politiques et les managers des opérateurs de la monnaie, applaudissent aussi.

Le capitalisme se complique et ses choix sont de plus en plus égoïstes. Il adopte une logique d’épuration de toutes les entraves aux dérives criminelles, dont l’inégalé usage des paradis fiscaux, pour subtiliser les prélèvements des Etats. Le système bancaire qui est la colonne vertébrale du système contient des corruptions qui permettent des dépassements difficiles à dénoncer. Mais certains osent encore le montrer, quand les médias capitalistes préfèrent des sujets comme la Russie.

Le journaliste d’investigation, devenu un expert de la mafia italienne avec son roman-enquête « Gomorrhe », plus connu avec « Gomorra » sur la mafia napolitaine. Il participait à une prestigieuse rencontre littéraire Samedi, 28 mai et son apparition est devenue historique, car rarement il ne se montre en public. Au Festival littéraire Hay qui dure dix jours de Mai à Juin, jusqu’au 5 du mois en 2016, Roberto Saviano a lâché ce que tout le Monde sait, sans le dénoncer.


- Expectative de l’opinion anglaise pour un rapport sur la guerre en Irak
- Oxfam dénonce les fortunes, revendique de les fiscaliser...

L’écrivain-journaliste flanqué de plusieurs gardes de corps, qui le protègent depuis une décennie déjà, a bousculé, par sa déclaration, le Royaume-Uni. Dans la petite ville du pays de Galles Hay-on-Wye, il a visé la Grande-Bretagne, disant que plus que l’Afghanistan, le sud de l’Italie ou le Nigeria, l’Angleterre est le pays le plus corrompu du monde. Il a aussi blâmé la société anglaise qui se croit éloignée de la mafia et de la corruption.

Il était déjà connu que la mafia de son pays, l’Italie, utilise les réseaux bancaires britanniques pour blanchir et investir les gains de ses activités criminels. Cet article de la BBC, de 2012, donne un aperçu dans son enquête, lire ICI. « … Londres est la capitale de blanchiment d’argent de la drogue du monde, 90 pour cent de cet se retrouve dans les Etats-Unis et en Europe via Londres. » , a rajouté le romancier.

Répondre à cet article