POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les vieux démons anti-juifs en occident…



2 adultes et un enfant tués dans un acte antisémite aux USA !


mardi 15 avril 2014
par Rebel Kazimir


L’affaire du jeune islamiste Merah qui défia la chronique, en 2012, est l’acte antisémite le plus cité, et l’est encore à ce jour le plus cruel, qu’a connu la France profondément marquée par la mémoire de la Shoah. Une histoire similaire s’est déroulée dans la journée du dimanche 13 à Kansas City aux Etat-Unis. Et cette fois, c’est un septuagénaire…

Voir en ligne : Dossier : antisémitisme

Le jeune musulman français était islamiste et a d’abord abattu, avec discrétion et dans le dos, 3 militaires français, dans le contexte du Printemps Arabe, avant de s’en prendre à la communauté juive. Frazier Glenn Miller, un américain âgé de 73 ans, est un ancien leader du Ku Klux Klan. Il était connu comme antisémite et suprématiste blanc. Tous les deux ne connaissaient pas leurs victimes, parmi lesquelles celles nombreuses de jeune âge.

[Frazier Glenn Miller] a tué 3 personnes, en commençant par un adolescent de 14 ans et son père dans un centre communautaire, dans son équipée qui a visé un centre communautaire juif de Kansas City, en premier lieu. Puis s’est rendu dans une maison de retraite des environs, un Village résidentiel nommé « Shalom » où il assassinat une femme.

L’Américain, un est antisémite notoire et connu de la police. Il était comme Mohamed Merah, lui aussi sous surveillance pour l’islamo-terrorisme, peu anonyme sauf chez les communs. Il a demandé à ces cibles, si elles étaient juives avant de les exécuter.

Si l’âge différencie les deux criminels, ils se particularisent aussi par leurs parcours. Merah était un loup solitaire à l’écoute des réseaux de « l’Internationale Islamiste », la nébuleuse idéologique de l’islamisme en général qui alimente en adeptes du djihad. L’embrigadement dans les mosquées et avec Internet, pour un sans-grade de Toulouse qui prétend au terrorisme.

Mais l’ancien "grand dragon" (leader régional) du Ku Klux Klan en Caroline du Nord, est Frazier Glenn Miller. Il déversait ces dernières années sa rage sur le Vanguard News Network (Réseau d’information d’avant-garde), un site néonazi pour lequel il a signé pas moins de 12.000 messages. Il prône la doctrine de la suprématie de la race blanche.

A la noire haine de ses compatriotes afro-américains, se rajoute celle envers les juifs. Qui ne sont-ils donc pas, en étant originaire d’une geste qui a égaré ses commandements en orient, de la blancheur qui se dit race humaine. Merah fait de même au nom de l’islam…

Miller bascule franchement dans la criminalité, comme le français, mais traverse une carrière. L’homme se terre dans un mobile-home de Springfield, dans le Missouri, avec quatre membres du Ku Klux Klan. En 1987, le FBI les déloge à coup de gaz lacrymogène.

A l’intérieur du mobile-home, les autorités mettent la main sur un arsenal impressionnant : grenades, armes automatiques, munitions et explosifs, ainsi que 14.000 dollars en liquide. Jugé, Frazier Glenn Miller accepte de témoigner contre 14 autres leaders suprématistes en échange d’une réduction de sa peine et passe trois ans de prison.

Quand on se demande l’origine de cette haine envers la communauté juive dans des pays occidentaux, et avec des gens qui crient « Heil Hitler », comme Frazier Glenn Miller, il y va de la protection des citoyens… Un droit à la vie !


Agrandir le plan

Répondre à cet article