POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


El-Watan ciblé par une pétition de censure



La presse algérienne et le harem réactionnaire


mercredi 9 avril 2014
par Damien Djamel Bouch’Raf


C’est avec cette maxime : "El Watan est un journal qui a pour but de déstabiliser l’Algérie , il est aux service de puissances etrangeres qui tente de mettre le feu en Algérie" qu’une pétition est ouverte sur le site "Change.org". Dans le contexte de l’élection présidentielle du 17 avril 2014 qui suscite un vaste débat, cette pétition est expressive du climat...

Indéniablement, les fautes de langue, que nous vous laissons la possibilité de les constater, prouvent qu’il s’agit d’un censeur, à la fois ignorant et sans scrupules. L’initiateur qui s’en prend à l’un des prestigieux titres de la presse écrite algérienne, tous genres confondus, ne serait pas le seul à être animé d’une animosité envers la liberté d’expression en général.

Ce sont aussi les commentaires qui suivent cet appel de fermeture, d’un journal à parution quotidienne et connu pour ses articles dits de fond, qui nous instruisent des facultés de ceux qui adhèrent en signant cette pétition. Que vous pouvez consulter sur CE LIEN.

Depuis la libération, en 1989, de la diversité de la presse, les cercles réactionnaires se trouvaient gênés. Leurs tares de traditions, peu enclines au respect des lumières (infos et du savoir) et à la culture, sont révélées par les journalistes surtout. Conséquents avec leur opposition au progrès, les censeurs redoutent toute transparence.

Certains milieux qui n’ont de conservateurs que l’exclusion du pluralisme, ont aussi investi la vie médiatique, comme la chaîne-Tv Ennahar qui s’en prend à l’émancipation de la femme et d’autres réalités liées aux libertés. Afin de concurrencer ceux qui dénoncent les discours malsains, ceux épris de vérité ont déjà subi la fameuse décennie noire et son islamo-terrorisme !

Le reproche qui motive cette pétition prétend qu’El-Watan est au service des forces étrangères, celles considérées ayant des desseins de déstabilisation de l’Algérie. Or les troubles vécus par le pays ont pour source les sphères islamistes ayant comme projet de clôturer la démocratie et d’appliquer l’horreur de la charia islamique.

Parmi les commentaires citons quelques uns, dans leur originalité afin de comprendre la bassesse des arguments :

- 1- assila benzaoui ORAN, ALGéRIE dit : Ce ne sont pas des journalistes ce sont des pyromanes , un journaliste doit analyser et reporter les faits , et non pas manipuler ,et trouver des justificatifs a la violence

- 2- Rabehi asma BORDJ MENAïEL, ALGéRIE dit : un journal qui a pour but de déstabiliser l’Algérie , il est aux service de puissances étrangères qui tente de mettre le feu en Algérie

- 3- Boudjemaa Medjkoun AKBOU, ALGéRIE dit : Je suis pour la fermeture de cet organe de propagande impérialiste qui porte atteinte à l’intérêt national et vise à susciter le chaos dans le pays.

- 4- ali abdat TIZI OUZOU, ALGéRIE dit (ici c’est le contraire de la pétition) : je n’accepterai jamais ce journal est mon journal préféré. et c’est le n° 1 de toute la presse algérienne, c’est un coup qui se prépare contre el watan

- 5- horchani bassem SFAX, TUNISIE dit : ce journal a pour but de bruler l’Algérie et les gens qui y travaillent sont aux service du sionisme

- 6- oualhi mohamed بوسعادة, المسيلة‎, الجزائر, ALGéRIE dit : il encourage la haine Ethnique entre Kabyles et les autres ethnies Algériennes , et des relations très douteuses avec des organisations impliqués dans des génocides ..... c’est un journale qui est au service de nos ennemis

Répondre à cet article