POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Afghanistan : la férocité Taliban pour l’élection présidentielle

Afghanistan : la férocité Taliban pour l’élection présidentielle



L’AFP perd le pilier de son agence...


vendredi 21 mars 2014
par Azouz Benhocine


À l’approche du scrutin du 5 avril en Afghanistan pour élire un nouveau président, les actions terroristes se multiplient. L’insertion des terroristes dans un processus politique basé sur la démocratie et le vote populaire, dont rêvent Hamid Karzaï et son voisin le Pakistan, est un leurre. La violence est isolée, mais ample d’une force de frappe faite par des combattants décidés.

Voir en ligne : Notre dossier : Afghanistan

Ouvertement les islamistes armés, les fameux « Talibans » qui composent une nébuleuse d’organisations, ayant des intérêts économiques dans les revenus de la plus forte production d’opium du Monde, refusent toutes formes d’élections. Ils exigent de soumettre, par la terreur, la société au clergé dont des criminels se disent les représentants.

Sardar Ahmad, AFP La dernière opération qui a visé l’hôtel « le Serena », le plus prestigieux dans la capitale Kaboul, où on déplore 9 morts dont 4 étrangers, s’est déroulée en début de soirée. Parmi les victimes, le correspondant de l’AFP, Sardar Ahmad, tué avec sa femme et ses deux enfants. Un commando taliban a commis ce crime aveugle.

Quatre hommes armés ont traversé la haute sécurité de l’hôtel, le jeudi soir. Puis ils ont ouvert le feu sur les clients et le personnel. Au moins quatre autres personnes ont été blessées dans l’attaque.

Dans un hommage de l’AFP, au talentueux correspondant dont l’humour et le professionnalisme ont été prouvés dans ses couvertures produites ces dernières 11 années, il est dit que c’est le pilier de l’agence française. Dans un pays tenant le haut des hit-parades de l’actualité internationale en matière d’insécurité, être journaliste c’est la cible de choix des islamo-terroristes.

Mais aussi, ce n’est pas la seule frappe de ce seul jour. Ce même jour les talibans ont attaqué un poste de police à Jalalabad dans l’est de l’Afghanistan, tuant au moins 18 (SOURCE). Dans un siège de trois heures de la gare dans le centre de la ville, une dizaine de policiers et un civil ont été tués, ainsi que les sept kamikazes.

Se placer ouvertement contre les élections, les islamistes armés d’Afghanistan assument l’expression d’un clergé armé et entretenant des hordes de terroristes ! Les financements peuvent provenir des financements des quêtes d’argent autorisées dans certaines du Monde ainsi que la première production d’opium dans le Monde.


Agrandir le plan

Répondre à cet article