POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • Déjà conspué, Bensalah président par intérim en Algérie, face-2 de la médaille

    9 avril 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Nombreux Algériens et analystes percevaient une victoire partielle du départ, par démission et demande d’excuses, de Bouteflika. Le chef de l’armée, Ahmed Gaid Salah, nommé en 2004 a joué un rôle clé dans le départ du président. Il a été aussi décrié, sans clémence, par ceux mêmes qui attendaient qu’il ordonne une destitution militaire.
    La succession à Bouteflika, telle que la dessine la constitution plusieurs fois piètrement piétinée, n’est pas acceptée par le mouvement social en Algérie. La révolte qui a (...)