POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • Sans moindres preuves, la justice algérienne condamne le Dr Fekhar.

    30 mai 2017, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Illustratif est le procès du docteur Kameleddine Fekhar qui s’est tenu, mercredi 24 mai, à Médéa. Il est surtout de celui qui, de 2004 à 2014, a été à la tête section de la Ligue algérienne pour les droits de l’homme dans la ville de Ghardaia. A l’instar des militants berbères d’autres régions d’Algérie, la radicalisation advient face à l’apartheid officiel de la prépondérance de l’identité arabo-islamique.
    Ghardaïa est régulièrement, depuis 2013, le théâtre des heurts entre populations arabes et (...)