POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Procès du gang des barbares : remballe ta « fofanerie », Mohamed n’est pas obligé !



L’enterrement, de la victime du gang des Barbares, une adhésion à la félonie des criminels de Tsahal !


lundi 4 mai 2009
par Azouz Benhocine


Comme aucun autre barbare n’a pu prononcer son apostasie, Youssouf Fofana se désire encore plus criminel que comme il l’est déjà. Il s’est déclaré, le chef du « gang des barbares », avec un méprisable volte-face, salafiste… Sa victime aussi, de son vivant Ilan Halimi était un français, après sa mort il passe pour un israélien… Et emprunte les pratiques racistes, il n’y a qu’à écouter Lieberman (un videur de discothèque devenu ministre des affaires étrangères) et Netanyahou pour saisir la ségrégation qui est coeur de la soi-disant meilleure démocratie Du Proche-Orient. Et dont se revendiquent ouvertement des criminels de guerre qui se croient dédouanés en étant israéliens.

Finalement lors du premier jour du procès, ouvert le 27 avril à la cour d’assises des mineurs de Paris, Youssouf Fofana le chef du « gang des barbares » s’est déclaré, avec un méprisable volte-face, salafiste… Soit c’est un recrutement depuis la geôle de prison par les « djihadistes » qui racolent tous les suicidaires prêts à partir avec une bombe ceinturée au ventre dans l’au-delà, et ce malgré le manque de contact, puisqu’on s’imagine l’isolement de ses conditions d’incarcération. Soit c’est une tartufferie pour se barricader comme nombreux désœuvrés qui prennent, par inadvertance obscurantiste, Allah pour refuge à leur haine de tous prochains.

Nous n’avons pas idée que pensent ses 26 complices présumés ? Parait-il, ils ont la sérénité lors des premières auditions de leur jugement.

De voleur de poules comme aucun minable n’a jamais osé être, Youssouf Fofana nuit à l’islam en se déclarant de la secte des assassins. Il écorne non seulement cette noble divinité qui a 1 milliard 300 millions de croyants. Mais aussi, il décivilise toutes les luttes que mènent les causes justes dans le monde, particulièrement celle des palestiniens, puisque sa victime Ilan Halimi repose en Israël, spoliés de leur patrie et victimes, comme le dit Mr. Jimmy Carter, d’un apartheid.

La transposition du conflit du Proche-Orient dans cette affaire, des juifs qui brûlent un keffieh (châle, écharpe ou foulard palestinien)

Le refuge trouvé par ce bandit n’est pas étonnant, du fait du contexte historique qu’emprunte l’opinion mondiale vis-à-vis des pratiques racistes dont se revendiquent ouvertement des criminels de guerre qui se croient dédouanés d’être israéliens. L’antisémitisme primaire loin de s’atténuer s’alimente des injustices du conflit dit israélo-palestinien et que de nombreux juifs cautionnent. Les rares qui s’opposent à la main de fer d’Israël restent inaudibles. Les idées sionistes, originellement venues pour faire cesser l’errance du peuple juif, sont maintenant un canevas d’extermination et d’expatriation du peuple palestinien, ses femmes et ses enfants d’abord…

De son vivant Ilan Halimi était un français, après sa mort il passe pour un israélien… Plus que la barricade de Fofana du gang des barbares, Tsahal et ses chefs en ont la prophétie d’être les bourreaux au service d’une démocratie qui désormais est à l’origine du dernier foyer colonial et de la source à l’origine d’une forte insécurité internationale. Ilan est-il encore français ?

Chanson de rap à la mémoire d’Ilan Halimi

Comme aucun autre barbare n’a pu prononcer son apostasie, Youssouf Fofana se désire encore plus criminels que comme il l’est déjà. Il se porte en homme de la « Fitna » (l’autodestruction) qui saccage nombreux pays dont les dirigeants croient domestiquer la bête immonde, de l’islamisme et de son bras armé.

Ce qu’il y a de profondément privé chez les hommes, la piété ne peut être partagée ou servir à légitimer les inquisitions, imagées par les pires étroitesses des nationalismes, et les intolérances de tous ordres, y compris celles où le voleur perd son modique honneur de ne pas avoir succombé à la solution facile de la mendicité.

Cet inculte gangster comme il n’a jamais existé dans les bas-fonds de France, quand il considère que tous les juifs sont riches, revendique une autre félonie d’ignare. Et en rapport avec ce qui passe dans le monde, il croit se dédouaner aussi tels les sbires de Tsahal. Meilleur recru pour Ben Laden, il n’existera point !

Genèse du crime du gang des barbares

Accusé d’avoir séquestré et torturé à mort le jeune juif Ilan Halimi début 2006, qui, lui s’était laissé appâter par des jeunes femmes. Dont celle mineur et lycéenne en seconde à l’époque, l’a fait amorcer, a servi en « nana-appât » dans le rapt. Après 3 semaines d’enfermement et de tortures, Ilan Halimi a été laissé pour mort le 13 février 2006. Le groupe n’avait pas obtenu la rançon, fixée à quelques 450 000 € selon certaines sources, de la famille de la victime…

Fofana Youssouf, égaré dans ce qu’il n’y a pas de plus d’ignorance, ne croirait jamais qu’existent des juifs déshérités ! Alors qu’ils sont bien des millions à qui, l’Eldorado de la colonisation de la Palestine, une terre à coloniser les attend. Israël continue encore son expansion en étendant encore des colonies…

Votez pour cet article Procès du gang des barbares : remballe ta « fofanerie », Mohamed n’est pas obligé !