POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


balivernes




vendredi 13 février 2009
par FREDERIC LANG


laissez les vivre !!!!!!!

Réponse (ouverte) a tout ceux qui ne sont jamais content de rien

Arrêter de vous plaindre

Balivernes que tout cela !!!!!!!!

Foutaises !!!

Voyagez, regardez donc autour de vous !!!!

Vous etes un peuple heureux.

Mais vous etes un peuple assiste, les employés de l’état et le corps enseignant en étant le " pompon"

Champion de la grève en tout genre ce qui fait d’ailleurs de vous, a ce sujet, la risée de l’Europe et du Monde ;

Rien que de très normal à ce que les déplacements d’un chef d’état soient sous haute surveillance, cela n’est pas nouveau ..... Et pour les inconditionnels du pouvoir socialiste qui ont semble t-il perdus la mémoire, François Mitterrand, en son temps, avait des déplacements officiels qui n’étaient pas, eux non plus, empreints d’une grande simplicité. (Et cela est normal)

L’école, qui de tout temps, par essence, se devait, se doit, et se devrait d’être un lieu de civisme, de respect, de discipline, et d’écoute quand bien même elle ne serait pas d’étude ; l’école donc s’irrite du fait que les élèves dussent se lever a l’entrée d’un adulte étranger a l’enseignement dans la classe !!!

Que les temps ont changes, il me souvient que, pour le même fait, nous nous levions de la même façon, et ce pour toutes autres personnes que le président de la république !!!! Et que vous même, enseignants, nous faisiez répéter longuement cette pièce magnifique (dont certains ce souviendrons avec délectation) : la venue de l’inspecteur d’académie !!!!

En avez vous souvenance ? Ou la encore la mémoire vous fait défaut.

Mais il est vrai qu’aujourd’hui , un parent d’élève peut se permettre de gifler un professeur ( que nous appelions "maître" ) et que de se parler avec respect n’est aujourd’hui aussi plus d’actualité ; je vous ferais grâce des déplacements dans les couloirs " le doigt sur la bouche " ( bûche !!!)

Offusquez vous, manifestez, complotez une hypothétique refonte de l’enseignement que vous n’arrivez jamais a mettre en place, ni même a imaginer clairement (et ce quelque soit le pouvoir en place !!)

Le pouvoir !!! Le mot est lâché, tout le "problème" ne vient il pas de la ?

Démocratie, civisme, respect de " l’autorité élue " légalement, incontestablement, par vous !!!! Le peuple (Et ce, encore une fois quel que soit le bord politique de l’élu) D’ailleurs, il n’y a de "bord" politique que dans l’idée du peuple, les politiques, eux, savent très bien qu’il n’y a aujourd’hui que de la politique... Sans bords …. Et sans limite !

Les idées ne sont ni de droite ni de gauche !!! Et quand bien même elles le seraient, souvent, les étiquettes ne correspondent pas au bon cote. Valery Giscard d’Estaing en son temps, tout comme François Mitterrand après lui se sont bien trompe de coté (avant de vous tromper) lors de l’application de "leurs" politique .quand a Jacques Chirac , lui , il n’avait carrément , effrontément et néanmoins audacieusement pas de coté défini . La politique c’est le pouvoir, et le pouvoir c’est faire de la politique ....

Mais la, je m’éloigne.

Pour ceux, et ils sont heureusement nombreux, qui ne me connaissent pas, je ne suis ni un fasciste reac, ni un neo quoique ce soit, encore moins un vieux con (du moins je l’espère, et je m’en remet a ceux, et ils sont nombreux qui me connaissent).

Je suis un homme, français, de 45 ans, au look atypique, j’ai deux enfants (un garçon 19, une fille 22.) A qui, vous avez appris a ne pas savoir compter, a écrire laborieusement et en faisant des fautes, a ne pas même connaitre la géographie de leur propre pays, ni les régions ni les numéros de départements qui il est vrai sont appelées a disparaître (bien trop discriminatoires !).... Deux merveilleux enfants donc, et qui, Dieux merci, ont chacun une excellente profession.

Pour tout cela messieurs les professeurs je vous remercie condescendement.

Pour finir, je vais me confier, et vous avouer.

Vous avouer que je n’ai jamais aime l’école ( ! Pour moi il n’y a ni collège ni lycée et autres, il y a "l’école") et ne l’aimerai (je crois) jamais. Vous avouer que j’en ai fini de croire en la politique, mais que je préfère croire en l’Homme) Vous avouer que je hais l’autorité mais que je la respecte Vous avouer que les cons ont vite fait de me fatiguer des qu’ils ont fini de m’amuser Vous avouer que j’ai de la sympathie pour les gens simples mais que j’ai horreur de la bêtise

Et enfin

Vous avouer pour avoir beaucoup voyager, que j’aime la France

Vive la France, vive la république laïque, longue vie a nos institutions et a ceux, honnêtes, quels qu’ils soient, qui en sont les garants.

Le 11 février 2009

Frederic Lang

Votez pour cet article : Balivernes avec Populiscoop.