POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La nouvelle menace « CBRN » du commando islamiste en Europe



Parmi les réfugiés Abaaoud et autres bidouilleurs de bombes...


mardi 8 décembre 2015
par jaco


Les loups solitaires font diversion. En Angleterre, un colosse de 2 mètres a attaqué dans le métro avec un couteau. Et aux Etats-Unis, un couple a frappé à San-Bernardino, telle une cellule isolée. Alors qu’en Europe un noyau dur, de terroristes rescapés des attentat-suicides et de la chasse qui leur est faite, est introuvable depuis plus de 3 semaines. Il circule et se cache mais aussi prépare quelque chose. Ils sont au moins 4 individus identifiés depuis le "vendredi-13", à se terrer quelque part. Comme le font tous les combattants qui ont commencé par anéantir le communisme en Afghanistan et rêvent du chimérique EI (Etat Islamique), la cachette de Benladen est le modèle.

Voir en ligne : Notre dossier : « IE Daesh ISIS EIIL Daech Isil »


Abdeslam Salah, avec un mandat international... par Populi-Scoop

Des terroristes traqués depuis les attentats du vendredi-13 novembre 2015 risquent de frapper à tous moments. Ils échappent à l’une des plus vastes poursuites jamais faite en Europe. Si plusieurs membres du réseau logistique sont écroués dans le cadre de l’enquête et d’autres ont été abattus à Saint-Denis, la filière belge n’est pas totalement démantelée. Des ramifications sont identifiées, d’autres individus sont rajoutés aux fuyards recherchés.


- Le mot "Belgistan" des arts musicaux, devient symbole des tarés du djihad !

Après les attentats de Paris, neuf personnes ont été déterminées y avoir pris part. Une partie d’entre elles sont éliminées dans le logement de Saint-Denis, avec le principal mentor "Abdelhamid Abaoud". Mais une autre partie court toujours, dont le lieutenant du leader décédé. Belgo-marocain, ce dernier a tissé depuis la Syrie une myriade de connections entre des islamistes et autres convertis, que Salah Abdeslam maintenant exploite, voire préside, dans la clandestinité.

Depuis vendredi 4 novembre, la police belge recherche deux nouvelles personnes, se faisant passer pour Samir Bouzid et Soufiane Kayal. De vagues renseignement à leur sujet et les portraits diffusés sont de très mauvaise qualité. Elles ont été contrôlées, le 9 septembre à bord d’une Mercedes à la frontière austro-hongroise, en compagnie de ce qui est l’homme considéré le plus recherché en cette fin d’année 2015, Salah Abdeslam.

Soit plus de 20 jours après les faits de Paris, officiellement 4 dangereux terroristes sont dans la nature. Que préparent-ils ? Où sont-ils ? Listons-les aussi : Salah Abdeslam dont la mobilité détermine qu’il a joué un rôle-clef dans les attentats de Paris. Mohamed Abrini qui a servi en Syrie, a été filmé dans une station-service de Ressons (Oise), le 11 novembre, sur l’autoroute A1 à bord de la Clio de location vers Bruxelles. Et les deux nouveaux inconnus pris d’une file d’attente de réfugiés sur lesquels les autorités hongroises ont communiqué.

L’intensité de l’alerte continentale en vigueur est montée d’un cran, depuis le 7 décembre. Une information sur un rapport du Parlement européen révèle qu’ISIS a recruté des experts en chimie, en physique et en informatique pour faire la guerre avec des armes de destruction massive contre l’Occident.


- Journalistes, experts et faits de terrorisme en France
- En Iran, la justice approuve les attentats du vendredi 13 novembre à Paris

Outre sputniknews de Russie, plusieurs organes de la presse anglaise attribuent aussi à Rob Wainwright, le directeur d’Europol (Office européen de police criminelle), des déclarations prévenant sur des menaces actuelles contre l’Europe. La mobilité de Salah Abdeslam en Europe aperçu en Grèce pendant septembre et puis dans l’équipe qui a frappé la capitale française, n’est pas un secret ou du moins la piste visible et éventuelle...

La supposition que Daech dispose de moyens en argent et en personnel de plus en plus importants, lui permettant de frapper avec des NRBC (arme nucléaire, radiologique, biologique et chimique), n’est écartée. Ce jargon militaire des initiales "NRBC" se rapporte à une variété de bombes, il est apparu suite à la montée du terrorisme. Alors que le renseignement et même l’OTAN, faisant usage de son glossaire « OTAN AAP15 », ont déjà émis leur alerte sur le « CBRN »...

Terrorisme : l'affiche du gouvernement pour bien réagir en cas d'attaque

Répondre à cet article