POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Abaaoud soupçonné d’être en France, opération à Saint-Denis



L’enquête après les attentats de Paris fait de grands pas


mercredi 18 novembre 2015
par jaco


L’opération de Saint-Denis, au nord de Paris, s’est terminée peu avant 11h30, elle a commencé à l’aube dès 4 heures. La confirmation du parquet de Paris a bien précisé qu’elle est bien liée aux attentats de vendredi 13 dernier à Paris. Elle ciblait le commanditaire présumé le belge d’origine marocaine Abdelhamid Abaaoud, dont la présence reste à vérifier et paraît d’emblée inimaginable.

Voir en ligne : Notre dossier : FRANCE


Abdelhamid Abaaoud... par argotheme

Plusieurs sources assurent que l’islamo-terroriste, Abdelhamid Abaaoud, qui s’est fait connaître avec l’horreur de traîner des cadavres derrière une voiture en Syrie, pour les mettre dans une fausse commune, était bien présent sur place, sans que l’on sache, dans un premier temps, s’il a été tué ou arrêté. Mais il y a peu de chance qu’il y soit vraiment.

Nos derniers sujets.
- Un vendredi 13 noir : le Daesh frappe Paris !
- Double crainte des musulmans de France après les attentats d’un vendredi 13 à Paris

De même, tant que les identités des 2 personnes tuées et des 7 appréhendées ne sont pas officiellement établies, il n’est possible que ce terroriste, qui a gagné sa renommée à partir de Syrie figure, dans le lot.

C’est l’exploitation d’éléments téléphoniques trouvés dans les débris des attentats du début week-end dernier qui ont permis de découvrir cette planque et déclenché cette opération. Ils ont d’aussi servi dans la surveillance et les prises de toues les témoignages recueillis lors de l’enquête.

Abaaoud, l’homme le plus recherché de l’antiterrorisme

Parmi les actions marquantes de cette intervention combinée entre les forces antiterroristes de la police judiciaire française, les sections d’intervention du RAID, une femme s’est faite exploser lors de l’assaut des agents de la sécurité. Elle est l’une des deux personnes qui ont été tuées parmi les criminels de Saint-Denis.

Un premier bilan rapporte que sept personnes ont été arrêtées, dont trois se trouvaient dans l’appartement et au moins deux aux alentours, dans des habitations mitoyennes à celle visée. Côté services d’ordre, cinq policiers ont été légèrement blessés, ainsi qu’un chien policier a été tué. Alors qu’aucune victime civile n’est à déplorer.

D’après une source proche de l’enquête, les suspects projetaient un attentat à la Défense. Les informations recoupées par diverses supports, la cible de cet assaut était bien Abdelhamid Abaaoud. Le djihadiste belge devenu une figure de l’organisation terroriste État islamique, est considéré l’un des instigateurs de plusieurs attentats à l’extérieur de la Syrie, en France notamment.

Environ 120 armes récupérées, des centaines de perquisitions et plusieurs dizaines de gardes à vue : une enquête haletante dans une ambiance de guerre.

Il est soupçonné d’être, celui qui a dirigé les attaques du vendredi 13 novembre à Paris, ainsi que d’être l’initiateur, depuis 2012 date de son apparition dans le conflit syrien, de plusieurs tentatives d’opérations terroristes dans toute l’Europe.

Au total, sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Il s’agit de trois personnes présentes dans l’appartement, de deux autres qui tentaient de se cacher dans les gravats ainsi que de l’homme qui a fourni le logement et de l’une de ses connaissances.


L’islamo-terrorisme en France : islamophobie et... par argotheme

Répondre à cet article