POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


En Tunisie des attentats, d’une importante cellule terroriste, déjoués !



Une vigilance des Tunisiens est plus protectrice.


mardi 17 novembre 2015
par Hugo Mastréo


Parmi les cellules les plus actives en Tunisie actuellement, celle indiquée par "Katibate Oqba Ibn Nefâa". Elle s’attaque davantage aux paysans isolés, notamment dans les régions du centre et du nord-ouest, aux environs des villes de Kasserine et Jelma. Cela a aussi poussé à une intervention des services de sécurité qui ont démantelé un important et dangereux groupe, considéré actif à l’est de l’Afrique du Nord.

Voir en ligne : Notre dossier : Tunisie

Les autorités tunisiennes, par la voix de Rafik Chelli, directeur de la sécurité du ministère de l’Intérieur, disent avoir déjoué des attaques terroristes d’envergure non-moindre. On peut s’imaginer, au regard du nombre des 17 personnes impliquées et arrêtées, l’ampleur des attentats projetés.


- Tunisie sur du velours : la majorité des représentants du peuple est laïque.
- Chute des réservations touristiques en Tunisie...
- La Tunisie devant le retour des "djihadistes" du Moyen-Orient

Les attaques terroristes allaient viser, selon les mêmes sources officielles, des hôtels, des commissariats de police et des assassinats de personnalités. Un effort de mobilisation collective tente de prémunir le pays de la menace, mais cette dernière est incessante à l’instar de ce qui passe dans la région du Maghreb et du Proche-Orient.

La population tunisienne, ainsi les services de sécurité, essaient de ne point ménager leurs efforts pour endiguer les actes terroristes. Les réflexes civiques sont mieux ancrés dans les us de la population qui a déjà démontré ses capacités de réaliser une transition politique apaisée.

Depuis que les faits du bardo et de la plage de Sousse ont marqué les esprits, les manquements en matière de sécurité sont collectivement et continuellement discutés afin d’éviter l’accomplissement d’actes qui se trament de l’extérieur et au sein de la jeunesse locale. Ce qui a fait que les 17 criminels ont été appréhendés avant leur passage à l’action, est un travail salutaire et de bonne qualité.

38 morts, principalement des touristes étrangers, ont été enregistrés lors de l’assaille du 26 juin dernier sur la station balnéaire de Sousse. Puis 21 touristes avaient été tués dans l’attaque qui a visé le musée du Bardo, dans la capitale Tunis. Ces deux faits ont créé un climat d’éveil, notamment au niveau des institutions sécuritaires.

Le groupe de 17 individus devait commettre un carnage, au regard de leur nombre, mais l’intervention des services de police a réussi un coup de filet, à inscrire parmi les prouesses de la vigilance mise en place en Tunisie. Mais les civils isolés, sont plus facilement ciblés, ils attendent de l’Etat et de la République de les protéger !

Répondre à cet article