POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Le nouvel apartheid et la révolte de la jeunesse palestinienne



La solution à deux Etats que la propagande d’Israël n’a jamais acceptée


jeudi 22 octobre 2015
par Azouz Benhocine


La nouvelle Intifada, la résistance palestinienne de 2015, est face à la propagande de Benjamin Netanyahu. Les autorités de l’Etat hébreu distillent une vraie dénaturation médiatique de la situation et du conflit. Benjamin Netanyahu et la droite israélienne qui soutiennent les colons cherchent à obtenir la concession de la mosquée Al Aqsa de Jérusalem, ont choisi l’Allemagne et sa lourde dette envers les juifs, pour rencontrer John Kerry des protecteurs américains et sur le territoire européen qui assurent impunité, mensonges et brimades.

Voir en ligne : Notre dossier : Notre dossier : PALESTINE

الرئيس محمود #عباس : " السيد نتنياهو يتهمني بأنني داعش، نحن ندين داعش والنصرة و"الغبرة" وكل اشكال الإرهاب في العالم، وندين ارهاب المستوطنين"مضيفاً :" لكن السؤال، هل يستطيع نتياهو أن يخبرنا أين يعيش الدواعش والنصرة عنده؟"

Posté par ‎شبكة قدس الإخبارية‎ sur mercredi 21 octobre 2015

L’expropriation, avec une tentative d’obstruction de l’accès aux usagers, de la mosquée Al Aqsa à Jérusalem, est un nouveau pas dans la colonisation. Plus grave encore, renvoyé à un mufti musulman d’avoir commandité la Shoah, le nouvel apartheid de la puissance occupante au Moyen-Orient, veut délimiter les zones, aux populations palestiniennes spoliées de leur terre, déchirées par l’exil et traitées par les virulents colons en parias…

Nos derniers sujets.
- 3ème Intifada ou pas ? Le Boycott c’est maintenant.
- La résistance "sommoud" en Palestine à l’expansion des colonies provoque l’hystérie colonialiste.

La communauté internationale suit les attaques à coups de couteaux, de voitures béliers et de jets de pierres contre le nouvel apartheid sioniste, dans une confusion à laquelle se sont habitués les médias, relayant la présentation tronquée des faits. Cette révolte de la jeunesse palestinienne dont le terrorisme résiste à l’impunité, n’est pas la dernière, tant que la paix juste n’est pas imposée, avec le boycott, par tous les Etats du Monde à Israël, comme comme fut, par le passé, pour l’Afrique-du-Sud !

Le statu-quo israélien que la jeunesse palestinienne combat, est tout simplement le changement des mesures imposées par le colonialisme sioniste, consistant à la division temporelle de la fréquentation de l’esplanade des mosquées. En réglant les heures quotidiennes pour les visites des Juifs, ceci permet aux colons ultranationalistes d’être à l’assaut du sanctuaire.

la répression pour miner les questions de statut final d’Al-Aqsa et de la solution deux Etats.

La provocation perpétuelle de l’extension de la colonisation a déclenché la violence actuelle, qui s’est propagée en Cisjordanie occupée, à la bande de Gaza et dans les villes israéliennes. La décision originale est qu’Israël a désigné des heures quotidiennes pour les visites des Juifs, dans un premier temps sans les autoriser à prier, mais ces derniers protégés par Tsahal sont agressifs et lynchent les palestiniens. Ils sont mêmes en train de s’armer, contre une résistance qualifiée de « terrorisme ».

Au moins 50 Palestiniens et neuf Israéliens, une diproportion qui parle d’elle-même, ont été tués dans les violences en cours. Le harcèlement quotidien israélien des musulmans et des gardes religieux de la mosquée Al-Aqsa, a pour projet la division de l’espace convoité par la colonisation. La détention des Palestiniens, par centaines ces derniers jours, qui résistent, a pris de l’ampleur. Alors que la limitation d’âge, et de sexe, est parmi la série des restrictions fermant l’entrée à la mosquée. Cette première étape vise à imposer un partage illégal des lieux saints de l’islam.

La violation flagrante de la quatrième Convention de Genève et des accords d’Oslo signés par les parties palestiniennes et israéliennes sous la surveillance de la communauté internationale, est établie. Le statut final des territoires palestiniens fixés depuis 1967, y compris la ville de Jérusalem, peut être emporté par la pernicieuse occupation rampante. L’illusion systématique visant à perpétuerla colonisation sape le règlement de la solution à deux Etats, le but final. Et génère la colère d’une jeunesse qui échappe à l’OLP et aux islamistes du Hamas.

Répondre à cet article