POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Conspiration et mains derrière le terrorisme : Afghanistan, Irak et Syrie...



La déchéance des tyrannies arabes facilite les complots...


jeudi 4 juin 2015
par Rebel Kazimir


S’il faut à un sujet d’être classé comme celui du conspirationnisme, c’est bien la désignation des USA ou un quelconque autre pays occidental et même arabe, d’être derrière la création et l’entretien du terrorisme. Puisque le Qatar, en France ouvre une action en justice contre un parti, c’est encore la vérité juridique qui trouve justificatif et légalité aux actes qui ont aidé au lancement de monstres fanatiques.

Voir en ligne : Notre dossier : TERRORISME

Un certain Bherlin Gildo poursuivi en Angleterre pour terrorisme en Syrie, devient un militant pour la démocratie et ce en plein procès... La justice à Londres qui l’accusait s’est effondrée. Après qu’il est devenu clair, que les services de renseignement britannique avaient été sur le terrain pour armer les mêmes groupes rebelles auxquels il appartenait.

Dossiers :
-  1* Syrie
-  2* Irak

Révélée par The Guardian (à lire ICI), l’affaire de relaxation de ce suédois est édifiante dans l’ingérence étrangère en Syrie. Maintenant la réalité est reconnue, elle révèle publique l’implication et la coopération du MI6 (agence de renseignement anglaise) et de la CIA, dans de différentes formes de soutien aux rebelles et autres terroristes.

La défense, devant le tribunal de la capitale anglaise, pour ce djihadiste a su jouer sur l’embarras qu’elle peut créer. En montrant qu’elle disposait de preuves irréfutables qui établissent que des aides ont été fournies par les officiels de nombreux pays occidentaux et des forces régionales comme les monarchies du Golf arabique et de la Turquie, Bherlin Gildo a été relaxé.

Les avocats de l’accusé ont fait valoir que les agences de renseignement britanniques ont soutenu les mêmes groupes d’opposition syriens auquel il est censé avoir appartenu. C’est même le cas du combattant qui était parti lors d’une opération secrète fournissant des armes et de l’aide non-létale pour les groupes, y compris l’Armée syrienne libre.

Bherlin Gildoa été arrêté, à l’airport d’Heathrow, en Octobre dernier (2014) alors qu’il était en transit, dans un voyage de Copenhague à Manille. Détenu depuis en vertu de l’annexe 7 de la Loi antiterroriste de 2000. Ce texte vise à empêcher les personnes qui pourraient être impliquées dans la « préparation d’actes de terrorisme », d’entrer dans le Royaume-Uni.

Accusé d’avoir participé à un camp d’entraînement terroriste et avoir reçu une formation d’armes entre le 31 Août 2012 et le 1er Mars 2013, mais aussi et surtout de possession de renseignements susceptibles d’être utiles à un terroriste.

Également Gildo avait diffusé trois magazines électroniques : "Ultimate Guide to Combat USA Army", "39 façons de servir et de participer au jihad", et "44 façons de servir et de participer au jihad" depuis sur son ordinateur portable.

Et dans ses révélations devant le tribunal londonien qui l’a relaxé, il a prétendu qu’il avait demandé de l’aide pour quitter la Turquie des services secrets de la Suède, la SWAPO (l’équivalent de la Suède du MI6), quand il a décidé qu’il n’était plus intéressé par le Djihad.

Cette histoire est une image du vaste complot qui peut s’étaler dans le Monde arabe et musulman comme une traînée de poudre, se passe maintenant... Faut-il donc donc revenir plus loin, aux deux interventions en Afghanistan et en Irak ? Mais tout débute par l’action des tyrans de vouloir demeurer au pouvoir contre la volonté, non pas uniquement du peuple, mais aussi de leur déchéance historique.

Répondre à cet article