POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Avenir de l’industrie de défense en Algérie, des dépenses juteuses



Une dépense obligatoire face à une menace plus éparpillée


mercredi 15 avril 2015
par Damien Djamel Bouch’Raf


Attendue sur le nouveau créneau de l’industrie de l’armement, l’Armée algérienne est aussi un sujet attractif dans les médias, à cause du rôle politique qu’elle joue dans la vie politique. Depuis que ce pays a couvert sa souveraineté, en sortant de la nuit coloniale, l’ANP a commis des putschs, en écartant des pères qui ont eu la défaillance d’être faibles devant les défis de l’Histoire. Le pays marche au ton, pour ne pas dire au pas, de la parade militaire, pour ne pas partir en vrilles comme la Syrie, l’Irak ou la Libye, le Yémen ou l’Afghanistan.

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

Voici un discours de la chaîne Al-Jazzerra qui fait l’apologie du terrorisme et porte une accusation à l’armé.

Mais qu’en est-il des dernières nouvelles, concernant l’industrie de l’armement en Algérie ? Puisque pour faire régner l’équilibre social et la stabilité politique, des civils, de la stature de Bouteflika, de Boudiaf et de Boumediene, dirigent les affaires avec le peuple, alors qu’à plusieurs reprises d’autres, chefs de la libération, se font écarter comme Benbella, Chadli et Ali Kefi.

Sur l’armée algérienne
- 14 juillet 2014, l’armée algérienne sur l’avenue des Champs Elysées
- L’Armée algérienne frappe en Libye
- Le général Toufik, Mohamed Médiene, bat le record mondial de longévité au poste de chef de services secrets.
- Algérie : le DRS et le grand trou noir.

La population algérienne savoure l’indépendance, mais enfante aussi ses fous. La communauté nationale, celle des individus, est littéralement réduite à se soumettre à l’ordre motivé de faire marcher un Etat souvent chancelant... L’armée algérienne a affronté les semeurs de troubles et a dépassé des stratagèmes, quand la société est désorganisée et incohérente...

Les Algériens se préoccupent généralement de la sécurité de leur pays, mais des militants de la cause obscurantiste s’attaquent aux femmes, manipulent les tabous, violent les consciences et se portent gardiens d’une identité basée sur un nationalisme religieux… Une violence psychologique qui a poussé à l’émergence de l’Etat policier qui revendique la stabilité de la nation.

Une armée à la mission aggravée par les populismes

Une étude de marché qui a pour titre "Avenir de l’industrie de la défense algérienne", publiée par "Fast Market Research" (à lire ICI) reflète une partie de l’identité de l’armée algérienne. Le problème de la sécurité, fomenté par les religieux avides de gouverner par la charia et la Kalachnikov s’est délocalisé de l’Algérie, il est devenu plus régional. C’est le paramètre saillant de cette étude qui détermine les besoins et détecte des anticipations de l’armée algérienne.

Il ne se passe un jour sans des terroristes et des trafiquants aux frontières se font abattre par l’armée algérienne, la lourde mission que la population algérienne a avec de tels trafics et l’hydre hideuse du terrorisme. Consulter la page consacrée par le ministère algérien de la défense ICI.

Voici les images de la dernière découverte d’une cache d’armes à In Guezam/6ème Région Militaire, le 13 avril 2015.
-

Puisque ce document s’adresse aux fournisseurs qui cherchent continuellement des marchés, il renferme donc une analyse sur les engagements pour les équipements dont a besoin la puissante institution...

«  Avec un budget de défense de 13,0 milliards de dollars en 2015, l’Algérie est actuellement le plus grand dépensier militaire dans la région africaine  » relève le document dans son premier point. Le second est formulé ainsi : «  Menace accrue du terrorisme du groupe islamiste dans la région Afrique du Nord, une course aux armements avec les pays voisins tels que le Maroc, la Libye et la Tunisie, et la modernisation en cours des forces armées sont des facteurs qui conduisent à des dépenses militaires.  »

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute ICI - MERCI

Répondre à cet article